Sri Lanka

Les dirigeants du Commonwealth ne doivent pas permettre que le Sri Lanka accueille leur prochain sommet

Le Commonwealth risque fort de perdre de sa pertinence si ses dirigeants autorisent le Sri Lanka à accueillir son prochain sommet bisannuel, a déclaré Amnesty International. Le Commonwealth risque fort de perdre de sa pertinence si ses dirigeants autorisent le Sri Lanka à accueillir son prochain sommet bisannuel, a déclaré Amnesty International.

Les dirigeants du Commonwealth ne doivent pas permettre que le Sri Lanka accueille leur prochain sommet - 28 October 2011

Le Commonwealth risque fort de perdre de sa pertinence si ses dirigeants autorisent le Sri Lanka à accueillir son prochain sommet bisannuel, a déclaré Amnesty International. Des milliers de personnes prises au piège dans des camps ont été blessées ou tuées dans les derniers jours de la guerre au Sri Lanka. Media Node:  srilanka-camps-560_fr Story Location:  Sri Lanka “Il est absurde ne serait-ce que d'envisager que le Sri Lanka puisse accueillir le CHOGM, tant qu'il ne rend pas des comptes quant aux crimes de guerre qui auraient été commis sur son territoire.” Source:  Madhu Malhotra, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International Date:  Fri, 28/10/2011

Commonwealth leaders must stop Sri Lanka hosting key summit

The Commonwealth risks becoming 'irrelevant' if its leaders allow Sri Lanka to become its next host, Amnesty International said today ahead of the organization's biennial summit. The Commonwealth risks becoming 'irrelevant' if its leaders allow Sri Lanka to become its next host, Amnesty International said today ahead of the organization's biennial summit.

Commonwealth leaders must stop Sri Lanka hosting key summit - 28 October 2011

The Commonwealth risks becoming 'irrelevant' if its leaders allow Sri Lanka to become its next host, Amnesty International said today ahead of the organization's biennial summit. The Commonwealth risks becoming 'irrelevant' if its leaders allow Sri Lanka to become its next host. Media Node:  srilanka-camps-560

Sri Lanka. Le Conseil des droits de l'homme doit se saisir de l'occasion qui lui est donnée d'intervenir

Réaction d'Amnesty International à la remise au Conseil des droits de l'homme par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon des conclusions de son équipe d'experts sur le Sri Lanka. Voici la réaction d'Amnesty International à la remise au Conseil des droits de l'homme par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon des conclusions de son équipe d'experts sur le Sri Lan

Sri Lanka: El Consejo de Derechos Humanos debe aprovechar la oportunidad para actuar

Respuesta a la transmisión al Consejo de Derechos Humanos, por parte del secretario general de la ONU Ban Ki-Moon, de las conclusiones del informe de su grupo de expertos sobre Sri Lanka. En respuesta a la transmisión al Consejo de Derechos Humanos, por parte del secretario general de la ONU Ban Ki-Moon, de las conclusiones del informe de su

Nations unies : la vérité et la justice sont nécessaires pour résoudre la crise des droits humains au Sri Lanka - 12 September 2011

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies doit intervenir immédiatement pour mettre fin à la crise de l'impunité que traverse le Sri Lanka plus de deux ans après la fin de la guerre civile Les Nations unies doivent intervenir immédiatement pour mettre fin à la crise de l'impunité qui persiste au Sri Lanka plus de deux ans après la fin de la guerre civile.

Nations unies. La vérité et la justice sont nécessaires pour résoudre la crise des droits humains au Sri Lanka

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies doit intervenir immédiatement pour mettre fin à la crise de l'impunité que traverse le Sri Lanka plus de deux ans après la fin de la guerre civile sanglante dans ce pays, a déclaré Amnesty International au Conseil lundi 12 septembre. Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies doit intervenir immédiatement pour mettre fin à la crise de l'impunité que traverse le Sri Lanka plus de deux ans après la fin de la guerre civile

Sri Lanka: Human Rights Council must act on report

In reaction to UN Secretary General Ban Ki-Moon’s transmission of the findings of his expert panel’s report on Sri Lanka to the Human Rights Council, Amnesty International said: In reaction to UN Secretary General Ban Ki-Moon’s transmission of the findings of his expert panel’s report on Sri Lanka to the Human Rights Council, Amnesty International said:

ONU: Para resolver la crisis de derechos humanos de Sri Lanka se precisan verdad y justicia - 12 September 2011

  La ONU debe actuar de inmediato para poner fin a la crisis de impunidad que asola Sri Lanka, transcurridos más de dos años desde el final de la sangrienta guerra civil del país.

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE