Document - Guatemala: Fear for safety/Death threats

ACTION URGENTE


DOCUMENT PUBLIC Index AI : AMR 34/022/2008 – ÉFAI

24 octobre 2008


AU 296/08 Craintes pour la sécurité / Menaces de mort

GuatÉmala Norma Cruz (f), directrice de la Fondation des survivants

ainsi que ses proches et les autres membres de son organisation




Le 19 octobre vers minuit, un proche de Norma Cruz (dont Amnesty International n'indique pas le nom par souci de sécurité) a été abordé par un inconnu conduisant une camionnette pick-up alors qu'il rentrait à pied chez lui, à Guatémala. Il a alors tendu son téléphone portable à cette personne en pensant qu'elle voulait le dépouiller. Cette dernière lui a répondu qu'il ne s'agissait pas d'un vol, mais lui a ordonné : « Monte, fils de pute ! Monte ou tu vas mourir ! » Le proche de Norma Cruz a obéi et est monté à l'arrière du véhicule, où étaient assis deux hommes masqués dont un qui pointait un pistolet dans sa direction. Ils l'ont emmené en répétant « tu vas mourir ». Au bout de vingt minutes, ils l'ont relâché à un pâté de maisons du domicile de Norma Cruz. Cette dernière milite activement pour la défense des droits humains des femmes.


Dans la matinée du 23 octobre, le même proche de Norma Cruz a reçu trois appels téléphoniques. La première fois, un homme lui a dit : « Tu es bien installé, salopard ? Tu vas mourir ! » avant de raccrocher. Les deux appels suivants ont été interrompus lorsqu'il a répondu. Le jour même, une camionnette pick-up verte aux vitres teintées s'est garée devant les locaux de l'organisation de Norma Cruz, la Fondation des survivants. Ses collègues ont trouvé ce véhicule suspect et s'en sont approchés afin de parler au conducteur, qui a immédiatement démarré.


Amnesty International est inquiète pour la sécurité de Norma Cruz et celle de ses collègues et proches.


INFORMATIONS GÉNÉRALES

La Fondation des survivants offre une aide psychologique aux femmes victimes des violences sexuelles et d'autres violences conjugales. Elle propose également une assistance juridique lorsque des femmes sont victimes de meurtre et enquête sur des affaires médiatisées de traite de personnes dans lesquelles des fonctionnaires pourraient être impliqués. La Fondation des survivants pense que ces actes d'intimidation sont liés à une affaire en particulier dans le cadre de laquelle elle apporte actuellement son aide.


ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après (en espagnol ou dans votre propre langue) :

- déclarez-vous inquiet pour la sécurité de Norma Cruz, de ses proches et de ses collègues de la Fondation des survivants ;

- exhortez le président et le ministre de l'Intérieur à veiller à ce que des mesures soient prises immédiatement et maintenues afin d'assurer la sécurité de ces personnes, en respectant rigoureusement leurs souhaits ;

- demandez aux autorités d'ordonner immédiatement une enquête approfondie menée dans les meilleurs délais sur les manœuvres d'intimidation dont ces personnes ont été la cible, de rendre publiques les conclusions de ces investigations et de déférer à la justice les responsables présumés ;

- rappelez-leur qu'en vertu de la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus, groupes et organes de la société de promouvoir et protéger les droits de l'homme et les libertés fondamentales universellement reconnus, les défenseurs des droits humains sont en droit de mener librement leurs activités sans crainte de représailles.


APPELS À :

Président de la République :

Lic. Álvaro Colom

Presidente de la República

Casa Presidencial, 6ª Avenida, 4-41, Zona 1

Ciudad de Guatemala, Guatémala

Fax : +502 2221 4423

Formule d'appel : Estimado Señor Presidente, / Monsieur le Président,


Ministre de l'Intérieur :

Sr. Francisco José Jiménez Irungaray

Ministro de Gobernación

6ª Avenida 13-71, Zona 1,

Ciudad de Guatemala, Guatémala

Fax : +502 2413 8658

Formule d'appel : Estimado Sr. Ministro, / Monsieur le Ministre,


COPIES À :

Fondation des survivants :
Fundación Sobrevivientes

12 calle 11-63, Zona 1

Ciudad de Guatemala, Guatémala


ainsi qu'aux représentants diplomatiques du Guatémala dans votre pays.


PRIÈRE D'INTERVENIR IMMÉDIATEMENT. APRÈS LE 5 DÉCEMBRE 2008, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S'IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.


How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE