Document - Venezuelan cartoonist threatened: Rayma Suprani

Venezuela. Une dessinatrice de presse menacée

AU 74/13, AMR 53/003/2013, Venezuela 26 mars 2013

ACTION URGENTE

VENEZUELA. UNE DESSINATRICE DE PRESSE MENACÉE

Rayma Suprani, dessinatrice de presse et journaliste pour le quotidien indépendant El Universal, a commencé à recevoir des menaces le 18 mars.

La dessinatrice et journaliste vénézuélienne bien connue Rayma Suprani a reçu des menaces et des insultes via son téléphone portable et les réseaux sociaux. Cette attaque a débuté le 18 mars, lorsqu’elle a reçu une avalanche de messages vocaux et de textos menaçants depuis pas moins de 30 numéros de téléphones portables différents, entre 17 heures et minuit. Depuis, elle continue d’être la cible de menaces. L’un de ces messages disait : « Maudite putschiste, nous allons t’écraser » (maldita golpista, te vamos a aplastar) ; et un autre : « salope, lesbienne, tu paieras » (puta, lesbiana, vas a pagar).

Rayma Suprani pense qu’il s’agit d’une attaque coordonnée et motivée par son travail en tant que dessinatrice et journaliste politique pour El Universal. Elle a porté plainte auprès du Bureau du procureur général.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en espagnol, en anglais ou dans votre propre langue) :

demandez aux autorités d’ordonner l’ouverture d’une enquête indépendante, approfondie et impartiale sur les menaces proférées à l’encontre de Rayma Suprani, de rendre publics les résultats de ces investigations et de traduire les responsables présumés en justice ;

exhortez-les à prendre des mesures efficaces afin de protéger Rayma Suprani, dans le respect de ses souhaits.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 MAI 2013 À :�

Ministre de la Justice et de l’Intérieur

Néstor Luis Reverol Torres

Ministerio del Poder Popular para Relaciones Interiores y Justicia

Avenida Urdaneta Esquina de Platanal

Edificio Interior y Justicia Despacho del Ministro, Piso 3, Caracas, Venezuela

Fax : + 58 212 506 1111 (si quelqu’un décroche, dites « me da tono de fax, por favor »)

Formule d’appel : Señor Ministro, / Monsieur le Ministre,

Procureur général de la République

Luisa Ortega Díaz

Fiscalía General de la República

Edificio Sede Principal del Ministerio Público,

Esquinas de Misericordia a Pele El Ojo Avenida México, Caracas, Venezuela

Courriel : ministeriopublico@mp.gob.ve

Fax : +58 212 578 3239

Formule d’appel : Dra. Fiscal, / Madame le procureur,

Copies à :

Amnesty International

Secrétariat international

1 Easton Street

Londres WC1X 0DW

Courriel : ecupeve@amnesty.org

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Venezuela dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse �

Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

VENEZUELA. UNE DESSINATRICE DE PRESSE MENACÉE

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Selon certaines informations, Rayma Suprani avait reçu des menaces par courriel et Twitter en mars 2012, après qu’un présentateur de la chaîne de télévision d’État avait critiqué l’une de ses illustrations. En 2011, elle aurait également reçu des menaces via Twitter après avoir publié une caricature, qui montrait un câble et une corde reliant le Venezuela à Cuba. L’un de ces messages de menaces énonçait : « Nous utiliserons cette corde pour toi, traîtresse à la solde des Yankees, traîtresse du Venezuela » (Esa soga t [te] la vamos a poner a ti X [por] apátrida, X pitiyanqui, X desleal a Vzla [Venezuela]).

Nom : Rayma Suprani

Genre h/f : femme

AU 74/13, MDE 53/003/2013, 26 mars 2013

image1.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE