Document - China: Further information: Female rights activist allowed home: Mao Hengfeng

Chine. Une défenseure des droits humains autorisée à rentrer chez elle

Informations complémentaires sur l'AU 281/12 - ASA 17/002/2013 Chine 15 février 2013

ACTION URGENTE

UNE DÉFENSEURE DES DROITS HUMAINS AUTORISÉE À RENTRER CHEZ ELLE

La défenseure des droits humains et prisonnière d'opinion Mao Hengfeng a été autorisée à quitter le 8 février le centre de détention du poste de police où elle était détenue. Les autorités chinoises l'ont autorisée à purger chez elle le reste de sa peine de « rééducation par le travail ». Elle remercie tous ceux qui sont intervenus en sa faveur.

Le 8 février, Mao Hengfeng a pu quitter avec sa famille le centre de détention de la police de Yangpu, à Shanghai. Son époux, Wu Xuewei, pense que la mesure dont elle a bénéficié est dûe aux appels envoyés depuis la Chine et l'étranger pour demander sa libération. L'avocat de Mao Hengfeng avait également demandé à plusieurs reprises au cours des deux derniers mois qu'elle soit libérée pour raisons médicales. La décision d'autoriser Mao Hengfeng à retourner chez elle pourrait également avoir été prise en partie parce que les responsables du lieu de rééducation par le travail ont refusé de l'accepter en raison de son état de santé.

Mao Hengfeng, qui actuellement se repose chez elle, a remercié Amnesty International pour avoir milité en faveur de sa remise en liberté. Elle a rappelé que le 30 septembre 2012, alors qu'elle était à Pékin pour célébrer la Fête de la lune, elle avait été suivie par une vingtaine d'hommes en civil. Plusieurs d'entre eux l'avaient traînée hors des toilettes publiques où elle avait essayé de se cacher, lui avaient donné des coups de poing et de pied et l'avaient jetée au sol. Elle avait ensuite été précipitée dans une camionnette et conduite au poste de police de Yangpu à Shanghai pour y être interrogée.

Le 30 octobre, Mao Hengfeng, avait été informée qu'elle devait purger une peine de 18 mois de rééducation par le travail pour « trouble à l'ordre public » pour sa participation, plus tôt dans l'année, à une cérémonie du souvenir en hommage à un autre militant, Teng Jingdi. Elle a été maintenue à l'isolement au centre de détention du poste de police de Yangpu, dans une cellule sombre, sans fenêtre, et sans eau chaude propre, jusqu'à ce que sa santé se détériore. Mao Hengfeng est atteinte d'hypertension et a souffert de migraines et de diarrhées pendant sa détention.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n'est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.

Ceci est la deuxième mise à jour de l'AU 281/12. Pour en savoir plus : https://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/042/2012/fr

Nom : Mao Hengfeng

Genre : femme

Informations complémentaires sur l'AU 281/12, index AI : ASA 17/002/2013, 15 février 2013

image1.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE