Document - Thailand: Teachers and students targeted in Thailand

Thaïlande. Des enseignants et des élèves pris pour cibles

AU 340/12, ASA 39/004/2012 – Thaïlande 28 novembre 2012

ACTION URGENTE

THAÏLANDE. DES ENSEIGNANTS ET DES ÉLÈVES PRIS POUR CIBLES

Dans les provinces du sud de la Thaïlande, la vie des enseignants et des élèves est menacée. Depuis octobre, au moins quatre enseignants ont été tués et deux ont été blessés dans des attaques ciblées menées par des insurgés présumés. La plus récente a eu lieu le 22 novembre : une directrice d'école a été tuée dans la province de Pattani.

Le 22 novembre, deux insurgés présumés ont tué de plusieurs balles dans la tête et à la poitrine une directrice d'école, à 100 mètres de son établissement. Depuis octobre, au moins quatre enseignants ont été tués et deux ont été blessés dans des attaques menées par des insurgés présumés. Il semble que ces personnes n'ont pas été prises pour cibles au hasard. Le 27 novembre, les enseignants du sud de la Thaïlande se sont mis en grève pour tenter d'obtenir une plus grande protection de la part de l'État et protester contre la violence des insurgés. Cette action a conduit à la fermeture de plus 300 écoles de la région.

Depuis que des séparatistes ont commencé à commettre des violences dans les provinces du sud du pays, en janvier 2004, les enseignants et les écoles du système public sont visés par des attaques. Selon les médias, les insurgés présumés auraient ainsi tué plus de 150 enseignants et professionnels de l'éducation, blessé plus de 140 agents du personnel scolaire et perpétré de nombreux incendies et attentats à la bombe dans des écoles. Après deux ans d'accalmie, les incendies criminels ont repris en 2012. Des attaques visant les militaires qui assurent la protection des écoles et des bus scolaires ont également fait des victimes parmi les enseignants et les élèves.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en thaï ou dans votre propre langue :

demandez que des mesures efficaces soient prises immédiatement pour assurer la sécurité des enseignants et des élèves du sud de la Thaïlande ;

priez instamment les autorités de faire en sorte que les auteurs présumés des attaques en question, y compris au plus haut niveau de responsabilité, soient traduits en justice et que les victimes et leurs familles aient accès à la vérité, à la justice et à des réparations ;

tout en reconnaissant les difficultés que représentent de telles attaques pour les forces de sécurité, rappelez aux pouvoirs publics qu'ils sont tenus de protéger les civils de la violence des insurgés et appelez-les à veiller à ce que toute mesure de lutte contre l'insurrection qu'ils seraient susceptibles de prendre soit conforme aux obligations incombant à la Thaïlande au regard du droit international relatif aux droits humains et au droit international humanitaire.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 JANVIER 2012 À :�

Vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur

Chalerm Yoobamrung

Asadang Road,

Ratchabophit, �Bangkok 10200

Thaïlande

Fax : +16 4371/ 2222 8866�Courriel : webmaster@moi.go.th, om@moi.go.th

Formule d'appel : Dear Deputy Prime Minister, / Monsieur le Vice-Premier ministre,

Directeur du

Conseil administratif des provinces du Sud

Tawee Sodsong

60 Sukyang Rd., Steag, Muang, Yala, 95000 Thaïlande�Courriel : pt-112@moi.go.th, dpt-113@moi.go.th

Formule d'appel : Dear Director, / Monsieur,

Ministre des Affaires étrangères

Surapong Tovichakchaikul

Office of the Minister of Foreign Affairs,

443 Sri Ayudhya Road

Bangkok 10400,

Thaïlande

Fax : +662 643 5318

Courriel : minister@mfa.go.th, permsec@mfa.go

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Thaïlande dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

Nom(s), adresse(s), numéro de fax, courriel, formule de politesse.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

THAÏLANDE. DES ENSEIGNANTS ET DES ÉLÈVES PRIS POUR CIBLES

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Selon Deep South Watch, organisation qui suit l'évolution de la situation dans le sud de la Thaïlande, plus de 5 000 personnes ont été tuées depuis 2004 et plus de 9 000 ont été blessées. Il s'agit, pour la plupart, de civils. Les insurgés prennent de plus en plus pour cibles des civils ne jouant aucun rôle dans le conflit, ce qui sème la terreur dans la région. Parmi les personnes qui ont perdu la vie du fait d'insurgés présumés figurent des dignitaires religieux, des enseignants, des élèves, des enfants, des agriculteurs, des commerçants et des fonctionnaires, victimes d'homicides ciblés ou de violences aveugles.

Noms : Enseignants et élèves du sud de la Thaïlande

Genre : hommes et femmes

AU 340/12, ASA 39/004/2012, 28 novembre 2012

image1.png image2.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE