Document - Turkmenistan: Journalist at risk of torture in Turkmenistan: Rovshen Yazmuhamedov

Turkménistan. Un journaliste risque d'être torturé

AU 121/13, EUR 61/001/2013 – Turkménistan 10 mai 2013

ACTION URGENTE

TURKMÉNISTAN. UN JOURNALISTE RISQUE D'ÊTRE TORTURÉ

Rovchen Yazmouhamedov, journaliste de Radio Free Europe/Radio Liberty, a été arrêté le 6 mai au Turkménistan par la police locale. Bien que les autorités n'aient pas rendu publiques les charges retenues contre lui, on craint qu'il ait été pris pour cible en raison de son travail et qu'il soit torturé.

D'après Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), Rovchen Yazmouhamedov, 30 ans, collaborerait avec le service turkmène de la radio depuis septembre 2012. Il travaille comme correspondant et couvre principalement des sujets de société. Le 9 mai, sa famille a informé la radio de son arrestation. D'après ses proches, Rovchen Yazmouhamedov aurait été interrogé par les services de sécurité à plusieurs reprises par le passé. Il est actuellement détenu dans un centre de détention provisoire dépendant du service du ministère de l'Intérieur chargé de la lutte contre le crime organisé et des affaires liées au terrorisme. Sa famille a également indiqué à RFE/RL que les autorités ont commencé à installer des caméras de surveillance autour du domicile familial.

RFE/RL est l'une des dernières sources d'information indépendantes sur la vie au Turkménistan, malgré les tentatives incessantes des autorités du pays pour réduire au silence ses journalistes et d'autres personnes perçues comme des critiques du gouvernement. Ogoulsapar Mouradova, correspondante de RFE/RL, avait été arrêtée et est morte en garde à vue dans des circonstances controversées en 2006. Il semble qu'aucune enquête indépendante et efficace n'ait été menée sur sa mort. Au vu de ces éléments, Amnesty International craint que Rovchen Yazmouhamedov ait fait l'objet d'une arrestation arbitraire, qu'il risque d'être soumis de façon imminente à la torture et à d'autres mauvais traitements et qu'il s'agisse d'un prisonnier d'opinion.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en turkmène, en russe, en anglais ou dans votre propre langue :

priez instamment les autorités de veiller à ce que Rovchen Yazmouhamedov ne soit pas soumis à la torture ou à d'autres mauvais traitements et à ce que sa famille ne subisse aucune pression ou représailles ;

appelez-les à rendre immédiatement publiques les charges retenues contre cet homme et à le libérer s'il n'est pas inculpé d'une infraction reconnue par la loi ;

précisez que s'il s'avère qu'il a été arrêté uniquement en raison de son travail de journaliste, Amnesty International l'adoptera en tant que prisonnier d'opinion et réclamera sa libération immédiate et sans condition.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 JUIN 2013 À :

Président du Turkménistan

Gurbanguly Berdymukhamedov

Presidential Palace

744000 Ashgabat

Turkménistan

Fax : +993 12 93 5112 (veuillez essayer plusieurs fois entre 10 heures et15 heures GMT)

Formule d’appel : Dear President, / Monsieur le Président,

Ministre des Affaires étrangères

Rashid Meredov

Ministry of Foreign Affairs

83 pr. Magtymguly

744000 Ashgabat

Turkménistan

Courriel : mfatm@online.tm

Fax : +993 12 93 4241 (veuillez essayer plusieurs fois entre 10 heures et 15 heures GMT) �Formule d’appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre�

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Turkménistan dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, adresse électronique, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

Noms : Rovchen Yazmouhamedov (h), Ogoulsapar Mouradova (f)

Un homme et une femme

AU 121/13, EUR 61/001/2013, 10 mai 2013

image1.png image2.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE