Annual Report 2013
The state of the world's human rights

Press releases

21 October 2010

Inde. Amnesty International se félicite de la décision du gouvernement de refuser l'agrandissement de la raffinerie de Vedanta

Amnesty International s'est félicitée ce jeudi 21 octobre 2010 de la décision prise par le gouvernement indien de rejeter le projet d'agrandissement dans l'État d'Orissa d'une raffinerie d'alumine qui appartient à une filiale de Vedanta Resources, dont le siège est au Royaume-Uni.

Le ministre indien de l'Environnement et des Forêts a rejeté le projet soumis par Vedanta Aluminium de multiplier par six la capacité de la raffinerie implantée dans la région de Lanjigarh, faisant valoir qu'il ne respectait pas les lois indiennes relatives à l'environnement.

« La décision est plus que bienvenue – et extrêmement importante pour les populations locales, qui luttent pour barrer la route à ce projet d'extension, a indiqué Madhu Malhotra, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

« La raffinerie ne satisfait pas aux normes nationales et internationales reconnues en termes d'impact sur l'environnement, la société et les droits humains. Les autorités doivent ordonner le nettoyage de la zone et surveiller l'état de santé des populations locales. »

Les habitants des 12 villages qui vivent dans l'ombre de la gigantesque raffinerie – pour la plupart des groupes adivasis (aborigènes) majhis kondhs et des dalits (opprimés) qui vivent de l'agriculture – font depuis longtemps campagne contre son extension, faisant valoir qu'elle ne ferait qu'ajouter à la pollution de leurs terres et de leur eau.

Kumti Majhi, chef indigène local, a déclaré à Amnesty International qu'il se félicitait de la décision prise par le gouvernement, tout en ajoutant : « Malgré tout, nous continuons de respirer de l'air pollué, nos sources sont toujours polluées par la raffinerie et notre état de santé s'en ressent. Nous ne baisserons pas les bras tant que les problèmes induits par l'exploitation de la raffinerie ne seront pas pleinement pris en compte. »

Le ministère de l'Environnement et des Forêts avait rejeté en août un projet d'exploitation minière de bauxite dans les collines de Niyamgiri, soumis par Sterlite India, une autre filiale de la société Vedanta Resources, et l'entreprise minière d'État Orissa Mining Corporation. Il a conclu que ce projet bafouerait les lois relatives à l'environnement et aux forêts, ainsi que les droits humains des adivasis, notamment des Dongrias Kondhs.


Complément d'information

Les décisions du ministère sont fondées sur les rapports de deux comités d'experts qui ont répertorié les violations de la loi indienne imputables aux entreprises.

Leurs conclusions et le rejet par les autorités des projets d'extraction de bauxite et d'extension de la raffinerie s'inscrivent dans le droit fil des conclusions et des recommandations d'un rapport circonstancié qu'Amnesty International a publié en février 2010, sous le titre Ne détruisez pas nos vies pour produire du minerai – En Inde, des vies dévastées par une mine de bauxite et une raffinerie d'alumine.

Ce travail s'inscrit dans le cadre de la campagne mondiale d'Amnesty International
Exigeons la dignité, qui vise à mettre fin aux atteintes aux droits humains qui font sombrer les gens dans la pauvreté et les y maintiennent. Elle encourage les gens dans le monde entier à exiger que les gouvernements, les grandes entreprises et les autres détenteurs du pouvoir entendent la voix de ceux qui vivent dans la pauvreté et reconnaissent et protègent leurs droits. Pour en savoir plus, rendez-vous sur les pages de ce site consacrées à la campagne Exigeons la dignité.

Voir également :


Ne détruisez pas nos vies pour produire du minerai. En Inde, des vies dévastées par une mine de bauxite et une raffinerie d'alumine (rapport, 9 février 2010) ;

Le rejet du projet de mine de Vedanta par le gouvernement indien constitue une victoire pour les droits des peuples indigènes (communiqué de presse, 24 août 2010).

AI Index: PRE01/351/2010
Region Asia And The Pacific
Country India
For further information, contact International Press Office »

International Press Office

Phone : +44 (0) 20 7413 5566
9:30 - 17:00 GMT Monday-Friday
Phone : +44 (0) 777 847 2126
Line open 24 hours a day
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
International Press Office
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
UK
Follow International Press Office on Twitter
@amnestypress