Annual Report 2013
The state of the world's human rights

24 July 2007

La Libye libère les infirmières bulgares et le médecin palestinien

La Libye libère les infirmières bulgares et le médecin palestinien
Les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien libérés de prison en Libye sont arrivés en Bulgarie, ce qui a mis fin à une affaire tragique marquée par une profonde injustice.

Accusés d’avoir délibérément inoculé le virus du sida à plus de 400 enfants libyens, tous les six avaient été condamnés à mort une première fois en 2004. Ils ont toujours nié cette accusation et affirmé qu'on les avait torturés en détention pour les contraindre à «avouer». Leur condamnation à mort avait été annulée en appel par la Cour suprême, mais ils avaient été de nouveau reconnus coupables et condamnés à mort à l’issue d’un second procès inéquitable en 2006.

La libération des six soignants, qui intervient une semaine après la décision de commuer leur condamnation à mort, aurait été rendue possible par la conclusion d’un accord entre la Libye et l’Union européenne visant à renforcer les liens entre les deux partenaires. Elle fait également suite à l’intense campagne menée par Amnesty International depuis le début de cette affaire.

La Fondation Kadhafi pour le développement, dirigée par l'un des fils du dirigeant libyen, a aussi joué un rôle prépondérant. Cette organisation est l’une des rares dans le pays à avoir exprimé régulièrement sa préoccupation au sujet des procès et du traitement des infirmières et du médecin. Il avait été convenu qu'un fonds international verse une compensation financière aux familles des enfants contaminés, en échange de la commutation des six condamnations à mort.

«Cette décision des autorités libyennes est la bienvenue, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. Celles-ci doivent maintenant procéder sans tarder à une réforme de la justice pour que de tels événements ne puissent jamais se reproduire en Libye.»

Les infirmières et le médecin avaient été arrêtés en 1999 après que des centaines d’enfants eurent été contaminés par le VIH dans un hôpital de Benghazi. 

Country

Libya 

Region

Middle East And North Africa 

Issue

Trials And Legal Systems 

@amnestyonline on twitter

News

22 July 2014

The Gambian government must abolish the laws and iron fisted practices that have resulted in two decades of widespread human rights violations, Amnesty International said as it... Read more »

24 July 2014

The prolonged execution of a prisoner in Arizona yesterday represents another wake-up call for authorities in the USA to abolish the death penalty, said Amnesty International... Read more »

22 July 2014

Indonesia’s new President Joko Widodo must deliver on campaign promises to improve Indonesia’s dire human rights situation, Amnesty International said.

Read more »
24 July 2014

Poland is the first European Union member state to be found complicit in the USA’s rendition, secret detention, and torture of alleged terrorism suspects, Amnesty International... Read more »

21 July 2014

Ahead of a legal intervention by Amnesty International and others in the rendition case of the Libyan national Abdul-Hakim Belhaj, Amnesty International... Read more »