Annual Report 2013
The state of the world's human rights

24 July 2007

La Libye libère les infirmières bulgares et le médecin palestinien

La Libye libère les infirmières bulgares et le médecin palestinien
Les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien libérés de prison en Libye sont arrivés en Bulgarie, ce qui a mis fin à une affaire tragique marquée par une profonde injustice.

Accusés d’avoir délibérément inoculé le virus du sida à plus de 400 enfants libyens, tous les six avaient été condamnés à mort une première fois en 2004. Ils ont toujours nié cette accusation et affirmé qu'on les avait torturés en détention pour les contraindre à «avouer». Leur condamnation à mort avait été annulée en appel par la Cour suprême, mais ils avaient été de nouveau reconnus coupables et condamnés à mort à l’issue d’un second procès inéquitable en 2006.

La libération des six soignants, qui intervient une semaine après la décision de commuer leur condamnation à mort, aurait été rendue possible par la conclusion d’un accord entre la Libye et l’Union européenne visant à renforcer les liens entre les deux partenaires. Elle fait également suite à l’intense campagne menée par Amnesty International depuis le début de cette affaire.

La Fondation Kadhafi pour le développement, dirigée par l'un des fils du dirigeant libyen, a aussi joué un rôle prépondérant. Cette organisation est l’une des rares dans le pays à avoir exprimé régulièrement sa préoccupation au sujet des procès et du traitement des infirmières et du médecin. Il avait été convenu qu'un fonds international verse une compensation financière aux familles des enfants contaminés, en échange de la commutation des six condamnations à mort.

«Cette décision des autorités libyennes est la bienvenue, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. Celles-ci doivent maintenant procéder sans tarder à une réforme de la justice pour que de tels événements ne puissent jamais se reproduire en Libye.»

Les infirmières et le médecin avaient été arrêtés en 1999 après que des centaines d’enfants eurent été contaminés par le VIH dans un hôpital de Benghazi. 

Country

Libya 

Region

Middle East And North Africa 

Issue

Trials And Legal Systems 

@amnestyonline on twitter

News

03 September 2014

The brutal suppression of protest in Sudan must end, and members of the security forces responsible for killing, injuring, and torturing protesters must be held to account.

Read more »
15 August 2014

The number of killings perpetrated by the police is on the rise again in the Dominican Republic whilst legislation intended to fix the problem stalls and stagnates in Congress... Read more »

02 September 2014

The arrest and detention of a 25-year-old man accused of sedition for allegedly disrespecting India’s national symbols is a reminder of how archaic laws continue to be used to... Read more »

02 September 2014

The Turkish government’s prosecution of Twitter critics is a deeply hypocritical stance for the host of the Internet Governance Forum, Amnesty International said today.

Read more »
02 September 2014

Fresh evidence uncovered by Amnesty International indicates that members of the armed group calling itself the Islamic State (IS) have launched a systematic campaign of ethnic... Read more »