Annual Report 2013
The state of the world's human rights

1 February 2011

L'armée égyptienne est priée de respecter les droits des manifestants

L'armée égyptienne est priée de respecter les droits des manifestants

Amnesty International a engagé l'armée égyptienne à respecter les droits des manifestants, alors que le Caire s'apprêtait à être le théâtre de l'action de protestation la plus suivie à ce jour dans le contexte des troubles qui ont gagné l'ensemble du pays.

Selon certaines informations relayées par les médias, des centaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées pour ce que les organisateurs ont nommé la manifestation « du million », afin de demander la démission du président Hosni Moubarak et la fin de la corruption, de la pauvreté et des violences policières.

L'armée égyptienne avait annoncé la veille qu'elle n'ouvrirait pas le feu sur les manifestants non violents et que les revendications des manifestants étaient légitimes.

« Protéger le droit de manifester pacifiquement est un devoir », a déclaré Claudio Cordone, directeur général d'Amnesty International.

« Nous saluons l'engagement pris par l'armée de ne pas faire feu sur les manifestants, après que nous ayons à maintes reprises fait état de nos préoccupations concernant le recours à une force excessive par les forces de sécurité lors des actions de protestation. »

Des manifestants ont accusé des policiers en civil et des délinquants payés par la police de s'être livrés à des pillages au cours de la semaine écoulée afin de jeter le discrédit sur le mouvement.

Des militaires ont effectué des fouilles aux points d'entrée et de sortie de la place, et un important dispositif de surveillance a été mis œuvre au musée égyptien des antiquités, ont signalé des permanents d'Amnesty International présents lors de la manifestation.

L'organisation a par ailleurs demandé le rétablissement des services Internet, après que Noor, le dernier fournisseur d'accès qui était encore en fonctionnement en Égypte, aient suspendu ses activités lundi 31 janvier.

« Les manifestants ont montré qu'ils peuvent organiser des actions de protestation de masse avec ou sans Internet, mais ce qui est crucial désormais est de maintenir un flux continu d'informations, afin que les preuves des violations et homicides survenus au cours de la semaine écoulée puissent être mises au jour, et que les auteurs présumés rendent des comptes », a ajouté Claudio Cordone.

Les services de téléphonie mobile ont été rétablis.

Read More

Les exigences de changement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (page spéciale)

Country

Egypt 

Region

Middle East And North Africa 

Issue

Freedom Of Expression 
Law Enforcement 
MENA unrest 

@amnestyonline on twitter

News

23 October 2014

The Netherlands’ repeated attempts to argue for the forcible return of Somalis to areas controlled by the Islamist armed group al-Shabaab exposes them to grave risks of human... Read more »

17 October 2014

Prisoner of conscience and torture victim Ángel Amílcar Colón Quevedo has been released from prison after five years in pre-trial detention, in a move that is welcome but... Read more »

22 October 2014

The release from prison of one of Viet Nam’s most high profile prisoners of conscience is a positive step, but authorities must now free the scores of other peaceful... Read more »

20 October 2014

An Amnesty International investigation into allegations of execution-style and other deliberate killings by pro-Russian separatists and pro-Kyiv forces has found evidence... Read more »

17 October 2014

Testimonies gathered by Amnesty International indicate that Egyptian security forces used excessive force to crack down on recent student demonstrations at Alexandria... Read more »