Annual Report 2013
The state of the world's human rights

4 February 2011

Les militants des droits humains détenus en Égypte doivent être libérés

Les militants des droits humains détenus en Égypte doivent être libérés

Les autorités égyptiennes doivent mettre un terme à leur campagne visant à réduire au silence les militants des droits humains alors que les manifestations se poursuivent dans le pays, a déclaré Amnesty International vendredi 4 février.

Deux membres du personnel d'Amnesty International, ainsi que d'autres militants, ont « disparu » et se trouveraient aux mains de la police militaire qui a effectué une descente jeudi 3 février dans les locaux du Centre Hisham Moubarak pour le droit, au Caire. D'autres défenseurs des droits humains ont été appréhendés et des journalistes harcelés.

« Les autorités doivent immédiatement mettre fin à la répression qui cible les défenseurs des droits humains et les journalistes dans le pays et aux attaques violentes menées par leurs partisans contre les manifestants pacifiques, a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

« En outre, elles doivent libérer sans délai les représentants d'Amnesty International et les personnes arrêtées au cours de cette même descente de police. Détenir des militants des droits humains qui rendent compte du déroulement des événements en Égypte est tout simplement inacceptable. »

Les deux délégués d'Amnesty International faisaient partie de la trentaine de personnes appréhendées jeudi 3 février lors d'une descente des forces de sécurité au Centre Hisham Moubarak pour le droit, au Caire. Parmi les personnes interpellées figurent également un délégué de Human Rights Watch et plusieurs éminents défenseurs égyptiens des droits fondamentaux.

Des informations récentes ont depuis donné des précisions sur ce raid. Selon des témoins, des membres des forces de sécurité en civil ont mis des cagoules aux personnes arrêtées avant de les faire sortir du bâtiment et de les emmener dans une voiture banalisée.

« Nous sommes très inquiets quant à la sécurité de ces personnes, a affirmé Salil Shetty.

« Nous tenons les autorités égyptiennes pour responsables de la sécurité des manifestants et de toutes les personnes placées en détention. »

Durant le raid, la police militaire aurait saisi du matériel, notamment des ordinateurs, et des documents du Centre Hisham Moubarak pour le droit et du Centre égyptien des droits économiques et sociaux.

Trois membres du Centre égyptien pour le droit au logement auraient également été appréhendés jeudi 3 février au Caire. Au moment de leur arrestation à Bulaq Abou El EIla, ils achetaient des couvertures en vue de les distribuer aux manifestants qui campent sur la place Tahrir.

Le Centre égyptien pour le droit au logement est membre d'une alliance regroupant 61 organisations égyptiennes de défense des droits humains qui font face aux troubles qui se poursuivent.

« Ces arrestations, entre autres, semblent témoigner de la répression généralisée qui cible les militants des droits humains en Égypte. Les autorités doivent permettre que l'on rende compte de manière indépendante de la crise qui ébranle leur pays », a conclu Salil Shetty.

Ces militants égyptiens comptent parmi les personnes qui seraient détenues :
Ahmed Seif Al Islam
Mohsen Beshir
Mostafa Al Hassan
Mouna AlMasry
Al Sayed Feky
Fatma Abed
Shahdan
Nadine Abu Shadi
Nadia Hashem
Ahmed Hamdy Mahmoud

 

Read More

Les exigences de changement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (page spéciale)

Issue

Activists 
Detention 
MENA unrest 

Country

Egypt 

Region

Middle East And North Africa 

@amnestyonline on twitter

News

21 August 2014

Children accused of being members of armed groups in the conflict in Mali are languishing in adult jails while human rights abuses continue.

Read more »
15 August 2014

The number of killings perpetrated by the police is on the rise again in the Dominican Republic whilst legislation intended to fix the problem stalls and stagnates in Congress... Read more »

29 August 2014

The execution of two men in Japan on Friday flies in the face of growing calls in the country to halt the use of capital punishment, said Amnesty International.

Read more »
29 August 2014

Russia’s official branding of a civil society organization as a “foreign agent”, an expression akin to “spying”, for speaking out on Ukraine is a sign of the country’s... Read more »

31 August 2014

Egypt is tightening its chokehold on civil society as the country’s independent NGOs face the risk of being shut down if they fail to comply with a compulsory requirement to... Read more »