06 February 2011
Non à la répression, oui au respect des droits humains


Le mouvement de protestation se poursuit dans toute l'Égypte. Les manifestants demandent une grande réforme politique et le respect des droits humains, ainsi que la fin de la corruption, de la pauvreté et des violences policières.


Ceux qui protestent demandent que les choses changent, mais leur droit de manifester pacifiquement n'est pas respecté.

Ils ont été la cible d'attaques violentes de partisans du gouvernement, et les autorités égyptiennes n'ont pas protégé leur droit à la liberté d'expression et de réunion.
Des défenseurs des droits humains et des journalistes ont été harcelés et arrêtés dans le cadre de la répression brutale exercée par les forces de sécurité, dont la police militaire, pour empêcher les médias indépendants de donner des informations sur les troubles dans le pays.

Les Égyptiens doivent pouvoir faire entendre leur voix et manifester pacifiquement.

Les journalistes et ceux qui militent en faveur des droits humains doivent pouvoir agir sans craindre d'être harcelés ou intimidés. Arrêter ces personnes prive le reste du monde d'informations cruciales et augmente le risque que des violations des droits humains ne soient commises en toute impunité.

Joignez-vous à nous pour demander la fin de la répression et la fin des violences.  Agissez dès aujourd'hui en signant notre pétition qui demande aux autorités égyptiennes de mettre immédiatement fin à la répression exercée contre les journalistes et les défenseurs des droits humains et aux attaques violentes perpétrées par les partisans des autorités contre les manifestants pacifiques.

Le vice-président Omar Suleiman a été nommé pour gérer la situation. Demandez-lui avec nous de :

  • libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d'opinion qui ont été arrêtés pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression ;
  • révéler immédiatement où se trouvent les personnes placées en détention, de permettre sans délai à celles-ci de s'entretenir avec leur famille et un avocat de leur choix, et de veiller à ce qu'elles soient protégées de toutes les formes de torture et de mauvais traitements ;
  • veiller à ce que le droit des manifestants à la liberté d'expression, d'association et de réunion soit pleinement respecté et protégé, et faire en sorte que ces personnes puissent prendre par à des manifestations sans craindre d'être harcelées ou intimidées.
3366
Actions taken

Take Action

Campaign has expired
663,112
Total Actions taken
by people like you