Annual Report 2013
The state of the world's human rights

29 June 2011

Grèce. Des gaz lacrymogènes ont été tirés lors d'affrontements entre policiers et manifestants à Athènes

Grèce. Des gaz lacrymogènes ont été tirés lors d'affrontements entre policiers et manifestants à Athènes

La police antiémeutes grecque ne doit pas recourir à une force excessive face aux violences qui émaillent les manifestations organisées à Athènes, a déclaré Amnesty International mercredi 29 juin en apprenant que des manifestants auraient été hospitalisés après que les policiers ont tiré des quantités massives de gaz lacrymogènes.

Les affrontements ont eu lieu dans le cadre de deux journées de manifestations organisées place Syntagma pour dénoncer un projet de loi d'austérité impopulaire, que le Parlement grec a approuvé le 29 juin.

« Les manifestations globalement pacifiques des deux derniers jours ont été une nouvelle fois ternies par une minorité d'émeutiers qui ont affronté la police, a indiqué John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

« Les policiers ont le devoir de juguler la violence et d'arrêter les responsables, mais ils doivent veiller à utiliser une force proportionnée et dirigée uniquement contre les manifestants violents. Ils ne doivent pas restreindre le droit légitime de la vaste majorité des manifestants pacifiques de se rassembler et de protester place Syntagma. »

Les syndicats ont annoncé le 28 juin une grève générale de 48 heures en Grèce pour dénoncer le projet du gouvernement d'adopter de nouvelles mesures d'austérité. La place Syntagma à Athènes, face au Parlement, est le point de ralliement de milliers de manifestants durant cette grève.

Le mouvement grec des « Indignés » occupe également de manière pacifique la place depuis plusieurs semaines.

Des vidéos et des témoignages attestent de l'usage répété d'une force excessive par les policiers lors des récentes manifestations, qui ont notamment recouru de manière disproportionné et aveugle aux gaz lacrymogènes et à d'autres substances chimiques contre des manifestants majoritairement pacifiques.

Les représentants d'Amnesty International présents place Syntagma ont vu des policiers frapper des manifestants pacifiques.
 
Les nuages de gaz lacrymogènes qui ont noyé la place mercredi 29 juin ont contraint nombre de manifestants à se réfugier à l'intérieur de la station de métro Syntagma et dans les rues adjacentes, où ils ont continué à manifester.

De nombreux manifestants auraient été hospitalisés pour des problèmes respiratoires dus à l'inhalation des gaz et plusieurs manifestants et policiers antiémeutes ont été blessés.

Read More

La Grèce ne doit pas recourir à une force excessive contre les manifestants (communiqué de presse, 16 juin 2011)

Issue

Activists 
Demand Dignity 
Freedom Of Expression 
Military, Security And Police Equipment 

Country

Greece 

Region

Europe And Central Asia 

Campaigns

Demand Dignity 

@amnestyonline on twitter

News

18 September 2014

Nigeria’s police and military routinely torture women, men, and children – some as young as 12 – using a wide range of methods including beatings, shootings and rape... Read more »

19 September 2014

The Guatemalan government is fuelling the fires of conflict by failing to consult local communities before awarding mining licences to companies.

Read more »
19 September 2014

A Thai court’s decision to uphold a 10-year prison sentence given to an editor and social activist for allegedly insulting the royal family continues the relentless erosion of... Read more »

19 September 2014

Ireland’s latest guidelines on abortion are mere window-dressing that will confuse health professionals and endanger women’s lives and rights.

Read more »
19 September 2014

The Egyptian authorities are putting at risk the life of a jailed activist, whose health has sharply deteriorated after more than 230 days on hunger strike, by denying him... Read more »