Annual Report 2013
The state of the world's human rights

13 October 2011

Une défenseure ougandaise des droits des personnes LGBT reçoit un prestigieux prix des droits humains

Une défenseure ougandaise des droits des personnes LGBT reçoit un prestigieux prix des droits humains

Un prix des droits humains de renommée internationale a été décerné jeudi 13 octobre à Genève à une Ougandaise qui défend avec courage les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT), une minorité menacée dans son pays.

Kasha Jacqueline Nabagesera est la lauréate du prix Martin Ennals pour les défenseurs des droits de l'homme 2011, remis chaque année par 10 des principales organisations non gouvernementales mondiales de défense des droits humains, dont Amnesty International.

Elle est la fondatrice et la directrice exécutive de Freedom and Roam Uganda, une organisation de défense des droits des LGBT.

« Ce prix récompense l'immense courage de Kasha Jacqueline Nabagesera face aux discriminations et aux violences que subissent les personnes LGBT en Ouganda », a déclaré Michelle Kagari, directrice adjointe du programme Afrique d'Amnesty International.

« Sa passion pour la défense de l'égalité et son inlassable travail visant à mettre fin à l'odieux climat de peur qui règne dans son pays sont une source d'inspiration pour les militants en faveur des droits des LGBT du monde entier qui sont confrontés aux menaces, à la violence et à la prison en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre. »

La situation de la communauté LGBT en Ouganda est très difficile, ainsi que l'attestent les nombreux cas avérés de discriminations, d'arrestations arbitraires, de détention illégale, de torture et d'autres formes de mauvais traitements se fondant uniquement sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Les militants qui s'efforcent de dénoncer ces violations sont fréquemment pris pour cible.

Aux termes de la législation ougandaise, l'homosexualité est une infraction pénale passible de la réclusion à perpétuité. Une proposition de loi soumise en 2009 cherchait à encourager les discriminations et la haine à l'égard des personnes LGBT.

Le 26 janvier, le militant ougandais des droits des homosexuels David Kato a été assassiné après que Rolling Stone, un tabloïde ougandais, ait publié le « top 100 des homos » du pays et appelé à pendre les personnes qui y étaient nommées.

Le nom de Kasha Jacqueline Nabagesera figurait également sur cette liste.

« J'ai passé ma vie à lutter ouvertement en faveur des droits des homosexuels en Ouganda, et j'en ai payé le prix », a précédemment déclaré Kasha Jacqueline Nabagesera à Amnesty International.

« J'ai été expulsée de divers logements, de mon bureau. Je ne peux plus circuler dans la rue librement. J'ai été agressée. »

Bien que les manœuvres d'intimidation et les menaces ne faiblissent pas, Kasha Jacqueline Nabagesera continue à défendre la minorité LGBT ougandaise publiquement et dans les médias, dans son pays comme à l'étranger.

Elle est la 20e lauréate du prix Martin Ennals.

Read More

Ouganda. Il faut enquêter sur l'homicide d'un défenseur des droits des personnes LGBT (communiqué de presse, 27 janvier 2011)
Prix Martin Ennals pour les défenseurs des droits de l'homme

Issue

Activists 
Sexual Orientation and Gender Identity 
Women 

Country

Uganda 

Region

Africa 

@amnestyonline on twitter

News

22 January 2015

The African Union should immediately publish the report of the AU Commission of Inquiry on South Sudan, said Amnesty International, Community Empowerment for Progress... Read more »

22 January 2015

The Attorney General of Mexico has failed to properly investigate all lines of inquiry into allegations of complicity by armed forces and others in authority in the... Read more »

21 January 2015

Ten women housing rights defenders and a Buddhist monk, all jailed after short summary trials and some suffering from serious health issues, must be released immediately and... Read more »

20 January 2015

European governments that cooperated with the CIA’s secret detention, interrogation, and torture operations as part of the USA’s global “war on terror” must act urgently... Read more »

22 January 2015

The planned flogging of Raif Badawi is likely to be suspended this Friday after a medical committee assessed that he should not undergo a second round of lashes on health... Read more »