Annual Report 2013
The state of the world's human rights

20 January 2012

Les autorités cubaines «responsables» de la mort d'un militant qui observait une grève de la faim

Les autorités cubaines «responsables» de la mort d'un militant qui observait une grève de la faim
Un autre prisonnier d'opinion cubain, Orlando Zapata Tamayo, est décédé alors qu'il menait une grève de la faim en détention, en février 2010.

Un autre prisonnier d'opinion cubain, Orlando Zapata Tamayo, est décédé alors qu'il menait une grève de la faim en détention, en février 2010.

© Getty Images


La responsabilité de la mort en détention de Wilman Villar Mendoza est imputable aux autorités cubaines, qui l'ont emprisonné à l'issue d'un procès sommaire parce qu'il avait exercé son droit à la liberté d'expression.
Source: 
Javier Zuñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

La mort en détention d'un prisonnier d'opinion cubain à la suite d'une grève de la faim est un rappel choquant de l'intolérance du gouvernement de Raúl Castro à l'égard des dissidents, a déclaré Amnesty International samedi 21 janvier.

Wilman Villar Mendoza, 31 ans, est décédé samedi matin à l'hôpital Juan Bruno Zayas, dans la ville de Santiago. Il y avait été transféré depuis la prison le 13 janvier en raison de problèmes de santé provoqués, semble-t-il, par la grève de la faim qu'il menait afin de protester contre son procès et son maintien en détention iniques.

Il purgeait une peine de quatre ans d'emprisonnement, après avoir été déclaré coupable d'infractions en relation avec sa participation à une manifestation publique contre le gouvernement.

« La responsabilité de la mort en détention de Wilman Villar Mendoza est imputable aux autorités cubaines, qui l'ont emprisonné à l'issue d'un procès sommaire parce qu'il avait exercé son droit à la liberté d'expression », a résumé Javier Zúñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

« Sa mort tragique met en lumière la situation désespérée des autres prisonniers d'opinion continuant à languir dans les prisons cubaines, et que les autorités doivent libérer immédiatement et sans condition. »

« Les autorités cubaines doivent cesser de harceler, persécuter et emprisonner les manifestants pacifiques, ainsi que les militants politiques et les défenseurs des droits humains. »

Le 14 novembre 2011, la police a arrêté Wilman Villar Mendoza et huit autres membres de l'Union patriotique cubaine, un groupe dissident, dans la ville de Contramaestre (est du pays) parce qu'ils avaient pris part à une manifestation contre le gouvernement cubain.

Au cours de sa détention, des policiers ont menacé Wilman Villar Mendoza, lui disant qu'il serait soumis à une disparition forcée ou serait poursuivi pour des faits en rapport avec une arrestation précédente s'il poursuivait ses actions de protestation et refusait de quitter son groupe d'opposition.

Il a été remis en liberté au bout de trois jours de garde à vue, mais a ensuite été convoqué par le tribunal municipal de Contramaestre le 24 novembre. Des magistrats l'ont jugé à huis-clos et ont refusé d'entendre les déclarations de son épouse ou d'autres témoins de la défense.

Ces juges l'ont condamné à quatre ans d'emprisonnement et l'ont immédiatement transféré à la prison d'Aguadores, à Santiago, la capitale de la province. Ce même jour, il a entamé une grève de la faim dans le but de protester contre cette décision.

Alors que sa santé se détériorait ces derniers jours, des membres de l'Union patriotique cubaine et le groupe d'opposition des Dames en blanc ont organisé une manifestation silencieuse devant l'hôpital. Mercredi 18 janvier, des membres des forces de sécurité ont dispersé le rassemblement et arrêté plus de 10 personnes.

Wilman Villar Mendoza n'est pas le premier prisonnier d'opinion à mourir en détention sous la responsabilité des autorités cubaines.

Orlando Zapata Tamayo, incarcéré pour des raisons d'opinion lors du « Printemps noir », une vague de répression ayant visé les groupes d'opposition en mars 2003, est mort en prison le 23 février 2010 après avoir observé une grève de la faim pendant plusieurs semaines.

Issue

Activists 
Death In Custody 
Detention 
Freedom Of Expression 
Prisoners Of Conscience 
Trials And Legal Systems 

Country

Cuba 

Region

Americas 

@amnestyonline on twitter

News

11 April 2014

There are mounting fears over the fate of  a man who went missing 11 days ago after tweeting pictures of an attempted jail break in Abuja, Amnesty International said today... Read more »

08 April 2014

Rick Perry must stop Wednesday’s execution of Ramiro Hernández Llanas, a Mexican national with a mental disability.

Read more »
14 April 2014

The early release in Viet Nam of several prisoners of conscience is welcome, but serves to highlight the situation of at least 70 others who remain jailed for peacefully... Read more »

09 April 2014

A new resource to arm lawyers, defendants and the judiciary with the tools to fight against unfair trials and injustice is published by Amnesty International today.

Read more »
16 April 2014

Ten years after serving a full sentence for his revelations to the press about Israel’s nuclear weapons programme, Mordechai Vanunu still faces severe restrictions that... Read more »