Annual Report 2013
The state of the world's human rights

10 February 2012

Haïti : il faut de toute urgence un plan pour mettre fin à la pénurie de logements

Haïti : il faut de toute urgence un plan pour mettre fin à la pénurie de logements
Plus de deux ans après le séisme qui a ravagé Haïti, 500 000 personnes vivent toujours dans des camps de fortune.

Plus de deux ans après le séisme qui a ravagé Haïti, 500 000 personnes vivent toujours dans des camps de fortune.

© Amnesty International


Si rien n'est fait pour améliorer les conditions de vie des centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui vivent dans des camps de fortune en Haïti, le risque est à craindre que d'autres tragédies comme celle-ci ne se produisent.
Source: 
Javier Zuñiga, conseiller spécial d'Amnesty International

Les autorités haïtiennes doivent immédiatement élaborer et mettre en œuvre un plan pour résoudre la grave crise du logement que connaît le pays, a déclaré Amnesty International vendredi 10 février alors qu'une enfant est morte dans un incendie qui s'est déclaré dans un camp hébergeant des survivants du tremblement de terre de 2010.

Selon des informations émanant des autorités locales et du groupe de défense des droits humains GARR, une fillette de trois ans est morte et trois autres personnes ont été grièvement blessées mercredi matin lorsque le feu a pris, par accident, dans le camp de l'école République d'Argentine, dans le quartier de Carrefour Péan à Port-au-Prince.

Ce camp d'hébergement abrite 700 familles.

« Ce terrible incendie qui a coûté la vie à une enfant à Carrefour Péan est une tragédie que nous redoutions depuis longtemps », a déclaré Javier Zuñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

Des spécialistes d'Amnesty International s'étaient rendus en Haïti en septembre 2011 pour examiner les conditions de vie des Haïtiens dans les centaines de camps installés après le séisme de 2010. On estime à environ un demi-million le nombre de personnes qui vivent encore dans ces camps, souvent sous la menace d'une expulsion forcée.

Ces camps sont surpeuplés, les conditions sanitaires y sont mauvaises et il y a un manque d'eau potable qui contribue à la propagation des maladies. Du fait de l'insécurité qui y règne, des femmes et des jeunes filles y ont été victimes de violences sexuelles.   

« Peu de choses ont été faites depuis le séisme pour résoudre ce qui est considéré par les Haïtiens comme l'un de leurs principaux problèmes : la pénurie de logements », a déclaré Javier Zúñiga.

« Si rien n'est fait pour améliorer les conditions de vie des centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui vivent dans des camps de fortune en Haïti, le risque est à craindre que d'autres tragédies comme celle-ci ne se produisent. »

Issue

Demand Dignity 
Economic, Social and Cultural Rights 
Poverty 

Country

Haiti 

Region

Americas 

Campaigns

Demand Dignity 

News

29 January 2015

The conflict in Nigeria has taken the lives of thousands of men, women and children, many at the hands of armed group Boko Haram. Here’s everything you need to know about the... Read more »

22 January 2015

The Attorney General of Mexico has failed to properly investigate all lines of inquiry into allegations of complicity by armed forces and others in authority in the... Read more »

26 January 2015

Tucked in a dark corner of a secret detention centre in The Philippines was a mock-up of the multicolour wheel used in the "Wheel of Fortune". But rather than spinning for... Read more »

20 January 2015

European governments that cooperated with the CIA’s secret detention, interrogation, and torture operations as part of the USA’s global “war on terror” must act urgently... Read more »

29 January 2015

Further floggings of Saudi Arabian blogger Raif Badawi could cause debilitating long-term physical and mental damage, a medical expert from the charity Freedom from Torture has... Read more »