Annual Report 2013
The state of the world's human rights

16 March 2012

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école
La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

© China Photos/Getty Images


Cette décision va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH.
Source: 
Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International

Les informations indiquant que plusieurs écoles de Tanzanie auraient décidé d'obliger les élèves séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe ont amené Amnesty International à mettre en garde contre une stigmatisation des personnes infectées par ce virus.

Le directeur d'une école du district de Kibaha affirme que cette décision aurait été prise pour répondre à une demande des parents qui souhaitaient que les enfants malades soient dispensés des activités demandant beaucoup d'énergie.

« L'idée selon laquelle obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge les protégerait est absurde », a déclaré Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International.

« Le fait qu'une personne soit ou non porteuse du VIH relève entièrement du domaine privé jusqu'à ce que cette personne décide d'en parler. Les enfants séropositifs peuvent mener une vie saine et remplie d'activités s'ils bénéficient des soins adéquats ; les stigmatiser de cette façon et les exposer à des atteintes est une immense erreur.

« Cela va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH. De manière générale, une telle mesure pourrait mener à une diminution de l'accès aux services de santé dont les gens ont besoin.

« Les autorités tanzaniennes doivent enquêter pour savoir pourquoi une telle décision a été autorisée et elles doivent mettre en place de nouvelles initiatives pour apprendre aux gens à ne pas stigmatiser les personnes séropositives. »

Selon ONUSIDA, en Tanzanie, au moins 1,4 million de personnes vivent avec le VIH/sida, ce qui représente à peu près 5 % de la population du pays. Environ 160 000 enfants âgés de moins de 14 ans sont séropositifs au VIH.

Issue

Discrimination 

Country

Tanzania 

Region

Africa 

Campaigns

Demand Dignity 

@amnestyonline on twitter

News

24 November 2014

A Belgian mining company, Groupe Forrest International, has consistently lied about the bulldozing of hundreds of homes in the Democratic Republic of the Congo and... Read more »

26 November 2014

In 2010, Rogelio Amaya was violently arrested by Mexican police officers and tortured into confessing to a crime. His story exposed the shocking use of torture that pervades... Read more »

26 November 2014

The prison sentence for blasphemy handed down today by a court in Pakistan against four people including the owner of a major private TV channel and one of its star... Read more »

24 November 2014

Allegations that the UK government sanctioned the use of torture and ill-treatment in Northern Ireland in the 1970s should be re-examined by the European Court of Human... Read more »

25 November 2014

The UAE authorities have again shown their intolerance for dissent by handing down a three-year prison sentence and hefty fine today to a 25-year-old man whose only “offence”... Read more »