Annual Report 2013
The state of the world's human rights

16 March 2012

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école
La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

© China Photos/Getty Images


Cette décision va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH.
Source: 
Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International

Les informations indiquant que plusieurs écoles de Tanzanie auraient décidé d'obliger les élèves séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe ont amené Amnesty International à mettre en garde contre une stigmatisation des personnes infectées par ce virus.

Le directeur d'une école du district de Kibaha affirme que cette décision aurait été prise pour répondre à une demande des parents qui souhaitaient que les enfants malades soient dispensés des activités demandant beaucoup d'énergie.

« L'idée selon laquelle obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge les protégerait est absurde », a déclaré Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International.

« Le fait qu'une personne soit ou non porteuse du VIH relève entièrement du domaine privé jusqu'à ce que cette personne décide d'en parler. Les enfants séropositifs peuvent mener une vie saine et remplie d'activités s'ils bénéficient des soins adéquats ; les stigmatiser de cette façon et les exposer à des atteintes est une immense erreur.

« Cela va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH. De manière générale, une telle mesure pourrait mener à une diminution de l'accès aux services de santé dont les gens ont besoin.

« Les autorités tanzaniennes doivent enquêter pour savoir pourquoi une telle décision a été autorisée et elles doivent mettre en place de nouvelles initiatives pour apprendre aux gens à ne pas stigmatiser les personnes séropositives. »

Selon ONUSIDA, en Tanzanie, au moins 1,4 million de personnes vivent avec le VIH/sida, ce qui représente à peu près 5 % de la population du pays. Environ 160 000 enfants âgés de moins de 14 ans sont séropositifs au VIH.

Issue

Discrimination 

Country

Tanzania 

Region

Africa 

Campaigns

Demand Dignity 

@amnestyonline on twitter

News

22 July 2014

The Gambian government must abolish the laws and iron fisted practices that have resulted in two decades of widespread human rights violations, Amnesty International said as it... Read more »

16 July 2014

The US government’s dehumanising practice of holding prisoners in prolonged solitary confinement in the country’s only federal super-maximum security prison amounts to cruel,... Read more »

22 July 2014

Indonesia’s new President Joko Widodo must deliver on campaign promises to improve Indonesia’s dire human rights situation, Amnesty International said.

Read more »
21 July 2014

Ahead of a legal intervention by Amnesty International and others in the rendition case of the Libyan national Abdul-Hakim Belhaj, Amnesty International... Read more »

21 July 2014

Ahead of a legal intervention by Amnesty International and others in the rendition case of the Libyan national Abdul-Hakim Belhaj, Amnesty International... Read more »