Annual Report 2013
The state of the world's human rights

7 December 2012

Une tapisserie pour rendre hommage à feu le président et militant tchèque Václav Havel

Une tapisserie pour rendre hommage à feu le président et militant tchèque Václav Havel
La tapisserie, dessinée par l’artiste tchèque Petr Sís, sera exposée dans l’aéroport Václav Havel de Prague.

La tapisserie, dessinée par l’artiste tchèque Petr Sís, sera exposée dans l’aéroport Václav Havel de Prague.

© Amnesty International


Cette tapisserie magnifique rappellera en permanence le rôle central qu’a joué Václav Havel pour le rétablissement, la promotion et la protection des droits humains en Europe et dans le reste du monde.
Source: 
Bill Shipsey, fondateur d’Art for Amnesty
Date: 
Fri, 07/12/2012

En inaugurant à Prague une tapisserie spécialement conçue pour l’occasion, Amnesty International rend hommage dimanche 9 décembre à Václav Havel, militant des droits humains et ancien président de la Tchécoslovaquie, puis de la République tchèque, mort l’année dernière.

Dessinée par l’artiste tchèque Petr Sís et tissée par des maîtres tapissiers à Aubusson, en France, la tapisserie sera inaugurée dans la capitale tchèque lors d’une cérémonie à l’aéroport qui porte désormais le nom de Václav Havel.

Cette tapisserie magnifique rappellera en permanence le rôle central qu’a joué Václav Havel pour le rétablissement, la promotion et la protection des droits humains en Europe et dans le reste du monde, a déclaré Bill Shipsey, fondateur d’Art for Amnesty.

Cette œuvre, imaginée par Bill Shipsey au nom d’Amnesty International, a reçu le soutien de cinq chanteurs et musiciens – Bono et The Edge de U2, Peter Gabriel, Sting et Yoko Ono Lennon.

La tapisserie de 5 m x 4,25 m a été léguée à la Fondation Dagmar et Václav Havel et sera exposée dans le Terminal 2 de l’aéroport.

Les cinq chanteurs et musiciens, sympathisants de longue date de la cause de Václav Havel, ont financé la tapisserie (1,5 million de couronnes tchèques).

« Peu d’écrivains se soucient de ce que deviennent leurs mots lorsqu’ils se transforment en actions. Le dévouement à la cause publique a un coût élevé. Qu’un artiste ignore délibérément son souffle littéraire pour se mettre au service de toutes les voix qui transforment parfois la démocratie en une véritable cacophonie m’impressionne. Mais dans tout ce vacarme, l’oreille musicale de Václav a trouvé une mélodie qui a inspiré tout un peuple compexe. Son influence est tout autour de nous et cette œuvre de son compatriote Peter Sís sera là pour nous le rappeler, dans sa ville natale. Václav Havel est mort le 18 décembre 2011 à l’âge de 75 ans. Ce dramaturge avait dirigé l’ancien mouvement dissident tchécoslovaque de la Charte 77 en faveur des droits humains, et avait été incarcéré à de multiples reprises par le gouvernement communiste. Il avait été adopté comme prisonnier d’opinion par Amnesty International lorsqu’il avait été incarcéré dans les années 70 et 80.

En 2003, il avait été la première personne à recevoir le prix Ambassadeur de la conscience des mains d’Amnesty International.

Issue

Activists 
Freedom Of Expression 
Prisoners Of Conscience 

Country

Czech Republic 

Region

Europe And Central Asia 

Follow #vaclavhavel @amnestyonline on twitter

News

18 September 2014

Nigeria’s police and military routinely torture women, men, and children – some as young as 12 – using a wide range of methods including beatings, shootings and rape... Read more »

04 September 2014

For years Amnesty International has been investigating and recording evidence of torture in Mexico. Here're some of the most shocking facts. 

Read more »
18 September 2014

The conviction of four peaceful protesters by a Thai military court today is an affront to justice and another sign of repression under military rule. 

Read more »
15 September 2014

European leaders must do more to provide safe and legal ways for refugees and migrants to access international protection in the European Union.

Read more »
18 September 2014

A controversial new cybercrimes law that criminalizes the spreading of “false news” on the internet poses a serious threat to freedom of expression in Qatar.

Read more »