01 diciembre 2011
Indonésie : libérez Filep Karma, militant papou emprisonné pour avoir hissé un drapeau

Filep Karma, ancien fonctionnaire, purge actuellement une peine de 15 ans de prison pour avoir participé à une cérémonie annuelle à l'occasion de laquelle le drapeau de « l'Étoile du matin », emblème interdit de l'indépendance papoue, a été hissé. Il était l'une des 200 personnes à prendre part à cette cérémonie pacifique à Abepura, dans la province papoue, en décembre 2004.

La police l'a arrêté sur le lieu de la cérémonie et l'a par la suite inculpé de « rébellion ». Il a été condamné en 2005 à 15 ans de réclusion.

Filep Karma s'est vu proposer des réductions de peine. Il a cependant rejeté ces offres, affirmant qu'il n'aurait jamais dû être emprisonné uniquement pour avoir fait usage, pacifiquement, de son droit à la liberté d'expression, et qu'accepter une grâce reviendrait à transiger sur ce principe.

Il a souffert de problèmes de santé pendant sa détention. Il a dénoncé à maintes reprises les mauvais traitements qui lui étaient infligés ainsi qu'à d'autres prisonniers et a contesté la légalité des charges retenues contre lui.

Amnesty International considère cet homme comme un prisonnier d'opinion et demande sa libération immédiate et sans condition, de même que la libération de tous les autres prisonniers d'opinion détenus en Indonésie.

Amnesty International ne prend pas position sur le statut politique des provinces d'Indonésie ni sur les revendications d'indépendance. Cependant, l'organisation estime que le droit à la liberté d'expression inclut le droit de militer pacifiquement en faveur de référendums, de l'indépendance ou de toute autre solution politique n'impliquant pas d'incitation à la discrimination, à l'hostilité ou à la violence.

Merci de signer cette pétition qui sera envoyée au ministre de la Justice et des Droits de l'homme, Amir Syamsuddin.

Monsieur le Ministre,

Le fait que des activités politiques pacifiques soient de plus en plus passibles de poursuites judiciaires en Indonésie me préoccupe grandement. Je vous prie instamment :

  • de libérer immédiatement et sans condition Filep Karma et tous les autres prisonniers d'opinion détenus en Indonésie ;
  • de veiller à ce que les conditions d'incarcération et le traitement de Filep Karma durant sa détention respectent les normes inscrites dans le droit indonésien, ainsi que l'Ensemble de règles minima des Nations unies pour le traitement des détenus ;
  • de faire en sorte que Filep Karma bénéficie de tout traitement médical dont il pourrait avoir besoin et que sa famille puisse lui rendre visite en prison.
1685
acciones emprendidas

Actúa

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,222
acciones emprendidas
por personas como tú