Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

18 abril 2013

Afghanistan : du personnel médical tué lors d'une attaque

Afghanistan : du personnel médical tué lors d'une attaque
Le personnel médical et humanitaire est en danger en Afghanistan.

Le personnel médical et humanitaire est en danger en Afghanistan.

© Amnesty International


Les attaques menées par une quelconque partie au conflit contre le personnel, les unités et moyens de transport médicaux constituent une violation du droit international humanitaire. Une attaque intentionnelle sur ces personnes ou moyens constitue un crime de guerre.
Fuente: 
Horia Mosadiq, chercheuse sur l'Afghanistan pour Amnesty International

Le personnel médical doit être respecté et protégé, a déclaré Amnesty International après la mort de deux employés de la Société du Croissant rouge afghane (ARCS), à la suite d'une attaque.

Un autre employé de l'ARCS a été blessé au cours de cette attaque, qui a eu lieu mardi dans le district de la province de Jawzjan (Khanaqah). Les personnes visées étaient clairement identifiées comme appartenant à l'ARCS.

« Le personnel médical et les travailleurs humanitaires sont régulièrement attaqués en Afghanistan », a déclaré Horia Mosadiq, chercheuse sur l'Afghanistan pour Amnesty International.

« Les attaques menées par une quelconque partie au conflit contre le personnel, les unités et moyens de transport médicaux constituent une violation du droit international humanitaire. Une attaque intentionnelle sur ces personnes ou moyens constitue un crime de guerre. »

Les employés de l'ARCS ont été attaqués vers 17H00 alors qu'ils revenaient de Sheberghan.

Entre 40 et 60 balles ont été tirées sur leur véhicule depuis une dizaine de mètres. Les véhicules de l'ARCS, à cette distance, sont clairement identifiables.

Le conducteur, Mohammad Najibullah, âgé de 45 ans, et le responsable de la santé, Sayed Hazrat, âgé de 32 ans, ont été tués.

Le médecin et le pharmacien se sont enfuis. Ils ont été pourchassés par des hommes armés. Le médecin a été grièvement blessé.

Cet attentat n’a pas été revendiqué.

« Le gouvernement afghan, les forces internationales de l'ISAF/OTAN, les groupes armés insurgés, notamment talibans, ont l'obligation de respecter et de protéger le personnel médical et les travailleurs humanitaires en Afghanistan. »

L'an dernier, l'ANSO (Afghanistan NGO Safety Office) a recensé près de 164 attaques concernant des travailleurs des ONG, personnel médical inclus, en Afghanistan (meurtres, enlèvements et autres attaques).

En janvier 2013, une responsable sanitaire a été enlevée et tuée. On a retrouvé son corps pendu à un arbre à Maidam, une province de Wardak. Les résidents locaux et divers fonctionnaires ont incriminé les talibans, mais les talibans n'ont pas revendiqué la responsabilité de cet assassinat.

Une autre personne a été abattue dans la province de Kapisa (au nord-est de l'Afghanistan) en décembre 2012.

Une étudiante bénévole travaillant sur un programme de vaccination contre la poliomyélite a été abattue également. Avec six balles dans le ventre, elle est morte plus tard à l'hôpital. Elle avait survécu à une tentative d'assassinat la veille. Les talibans ont nié toute responsabilité dans l'attaque.

« L'Afghanistan présente encore les pires indicateurs de santé dans le monde. Les pauvres manquent toujours d'accès aux soins. Les attaques ciblées et l'insécurité qui en résulte entravent le travail des humanitaires et du personnel médical dans le pays. Le gouvernement afghan et la FIAS/OTAN doivent renforcer la protection de ces personnes », a déclaré Horia Mosadiq.

« Le gouvernement afghan doit immédiatement enquêter sur les meurtres de deux travailleurs humanitaires du Croissant-Rouge afghan et traduire les responsables de cette attaque en justice.  »

País

Afganistán 

Región

Asia y Oceanía 

Tema

Conflictos armados 
Armed Groups 
Extrajudicial Executions And Other Unlawful Killings 

Follow #afghanistan @amnestyonline on twitter

Noticias

07 marzo 2014

La Corte Penal Internacional (CPI) ha declarado a Germain Katanga, líder rebelde de la República Democrática del Congo (RDC), culpable de participar en un despiadado ataque... Más »

01 abril 2014

Venezuela está arriesgando enfrentar una de las peores amenazas al Estado de derecho de las últimas décadas si las diversas fuerzas políticas no se comprometen a respetar los... Más »

14 diciembre 2013

Amnistía Internacional pide a las autoridades de Myanmar la liberación inmediata y sin condiciones del Dr. Tun Aung como parte de su campaña Escribe por los Derechos.

Más »
08 abril 2014

Cuando los niños y niñas romaníes de la ciudad de České Budějovice, en el sur de la República Checa, se despiertan asustados en mitad... Más »

28 marzo 2014

Osama Jamal Abdallah Mahdi, de 32 años y padre de dos hijos, lleva ya más de dos años condenado a muerte en Irak por un delito que afirma que no cometió. Ahora su tío es su ú... Más »