Érythrée

طالبي اللجوء الإريتريين يواجهون الترحيل القسري من مصر - 19 décembre 2008

 تم اليوم إعادة 25 من طالبي اللجوء الاريتريين قسرياً من مطار القاهرة إلي اريتريا، ومن المحتمل أن تتم إعاد تم اليوم إعادة 25 من طالبي اللجوء الاريتريين قسرياً من مطار القاهرة إلي اريتريا، ومن المحتمل أن تتم إعادة باقي  المجموعة المكونة من 104 من طالبي اللجوء الإريتري

Torture en Érythrée : «Toutes les nuits, on entend les cris de gens qui se font battre» - 25 juin 2013

Headline Title:  Torture en Érythrée - Témoignage Kidane Isaac explique qu'il n'aurait jamais cru voir l'enfer, mais c'était avant son incarcération dans certains centres de détention de l'Érythrée. À l'âge de 18 ans, Kidane Isaac a été arrêté alors qu'il tentait de fuir l'Érythrée pour échapper à l'enrôlement sous les drapeaux. Il a été détenu pendant six mois dans différents endroits, et il a été torturé. Media Node:  Eritrea Photo_fr Eritrea video Story Location:  Érythrée 12° 19' 11.8596" N, 37° 37' 1.8768" E “Le deuxième endroit où j'ai été emprisonné [était] Mai Edaga. En guise de toilettes, nous avions deux trous, recouverts d'une tôle de zinc, la cellule était bondée, nous avions deux morceaux de pain par jour, il y avait des mouches tout le temps, tout était très sale. C'était un endroit horrible.” Source:  Kidane Isaac “Vingt ans après les célébrations de son indépendance, l'Érythrée est l'un des pays les plus répressifs, opaques et inaccessibles du monde.” Source:  Claire Beston, spécialiste de l'Érythrée à Amnesty International URL:  Torture au Mexique : «Je continue de penser que c'était un cauchemar» Description:  Article, 24 juin 2013 URL:  Twenty years of independence but still no freedom Description:  Rapport, 9 mai 2013 URL:  Érythrée. Vingt ans après l'indépendance, la répression à tout-va Description:  Communiqué de presse, 9 mai 2013 URL:  Eritrea: Suspected Detention Centers Description:  Carte interactive des centres de détention (en anglais)

Torture in Eritrea: ‘Every night you hear shouts and cries of people being beaten’ - 2 juin 2013

Headline Title:  ‘Every night you hear shouts and cries of people being beaten’ Kidane Isaac says he never thought he was going to see hell, but that was before he was arrested and incarcerated in some of Eritrea’s notorious detention centres. Kidane Isaac was 18 years old when he was detained as he attempted to flee Eritrea to escape indefinite conscription to national service. For six months, he was held in various detention centres where he was tortured. Media Node:  Eritrea Photo Eritrea video Story Location:  Eritrea 12° 19' 11.8596" N, 37° 37' 1.8768" E “The second place I was imprisoned in [was] Mai Edaga. There are two holes, covered with a zinc cover, it was very crowded, we got two breads a day, there were flies all the time, it was very dirty. It is a very terrible place.” Source:  Kidane Isaac, Eritrean torture survivor. “Twenty years on from the euphoric celebrations of independence, Eritrea is one of the most repressive, secretive and inaccessible countries in the world. ” Source:  Claire Beston, Amnesty International’s Eritrea researcher. URL:  Torture in Mexico: ‘I still think it was a nightmare’ Description:  Feature, 24 June 2013 URL:  Eritrea: Rampant repression 20 years after independence Description:  Story, 9 May 2013 URL:  Interactive map of detention centres Description:  Report, 9 May 2013 URL:  Twenty years of independence but still no freedom Description:  Report, 9 May 2013
Érythrée -

Contexte

La situation humanitaire était grave et l’économie était en stagnation.


Eritrea: Aún sin libertad después de 20 años de independencia

Insta al presidente de Eritrea a que tome medidas para poner fin a la represión. Personas presas en Eritrea.© Particular

Érythrée. Vingt ans après l’indépendance, la répression à tout-va

Vingt ans après que l’Érythrée ait obtenu son indépendance, des milliers de prisonniers politiques sont enfermés dans les centres de détention du pays sans avoir jamais été inculpés, et on est sans nouvelles d’un grand nombre d’entre eux, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public jeudi 9 mai. Vingt ans après que l’Érythrée ait obtenu son indépendance, des milliers de prisonniers politiques sont enfermés dans les centres de détention du pays sans avoir jamais été inculpés, et on est sans

Eritrea: 20 years of independence, but still no freedom

Urge the President of Eritrea to end the repression by taking action Eritrea prisoners composite image.© Private
Eritrea -

Background

The humanitarian situation in the country was reported to be serious and the economy remained stagnant.