Thèmes principaux

  • Liberté d'expression

    À travers le monde, des femmes et des hommes sont harcelés, et même emprisonnés, pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression. Pourtant, le Rapport 2011 d’Amnesty International donne à voir un monde où les femmes et les hommes ne cessent de défier l’oppression et d’affronter ceux qui bafouent les droits humains, malgré l’arsenal redoutable de mesures répressives déployé pour les en empêcher. Il montre que les populations les plus affectées par les atteintes aux droits humains sont la véritable force motrice de la lutte pour ces droits. 

    Pour en savoir plus...

  • Justice internationale

    De nombreuses violations des droits humains sont d’une telle gravité qu’elles constituent des crimes de droit international – tous les États sont tenus de mener des enquêtes au sujet de ces crimes et d’engager des poursuites devant leurs juridictions pénales nationales. Les crimes de guerre, la torture, le génocide, les exécutions extrajudiciaires et la disparition forcée appartiennent tous à cette catégorie. Comme le montre le Rapport 2011 d’Amnesty International, les possibilités de mettre un terme à l’impunité se sont considérablement accrues grâce au nouveau système de justice internationale. Et pourtant, des millions de victimes sont toujours laissées pour compte.

    Pour en savoir plus...

  • Responsabilité des entreprises

    La mondialisation a profondément changé le monde dans lequel nous vivons, nous plaçant devant des défis nouveaux et plus complexes en matière de protection des droits humains. Des entreprises opérant au-delà des frontières nationales ont acquis un pouvoir et une influence sans précédent dans le monde entier. Le Rapport 2011 d’Amnesty International souligne l’impact énorme de ces entreprises sur les droits des individus et des communautés. Il montre que, souvent, les populations concernées n’ont pas accès aux informations sur les activités des entreprises et sont exclues de la prise de décisions qui ont une incidence sur leur vie.

    Pour en savoir plus...

  • Peine de mort

    Lorsqu'Amnesty International a été créée en 1961, seuls neuf pays avaient aboli la sentence capitale et rares étaient les nations à considérer qu'il s'agissait d'une question de droits humains. Cinquante ans plus tard, le mouvement vers l’abolition de la peine de mort dans le monde entier ne peut plus s’arrêter, et 96 pays l’ont déjà abolie pour tous les crimes. 

    Pour en savoir plus...

  • Les droits reproductifs sont des droits humains

    La situation des femmes en matière d’égalité par rapport aux hommes s’est améliorée ces 50 dernières années, mais le Rapport 2011 d’Amnesty International montre que dans de nombreux pays à travers le monde il reste encore beaucoup à faire. Les femmes et les jeunes filles restent confrontées à la discrimination et à la violence et sont privées de leur droit de décider librement du moment d’avoir un enfant. Dans certains pays, l’avortement est autorisé par la loi mais refusé dans la pratique. Dans d’autres, comme le Nicaragua, il s’agit d’un acte illégal, même pour les victimes de viol.

    Pour en savoir plus...

  • Moyen-Orient et Afrique du Nord 

    D’un bout à l’autre du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, on réclame liberté et justice – une nouvelle génération de jeunes adultes se dresse contre la répression et la corruption et dit « ça suffit ! ». À l’issue des mouvements de protestation auxquels il a assisté, le monde n’a plus aucun doute sur les bilans désastreux en matière de droits humains que plusieurs gouvernements de la région ont laissés, et une occasion sans précédent a été donnée de faire changer les choses. 

    Pour en savoir plus...

Ce que vous pouvez faire

AmnestyOnline

Amnesty International sur les réseaux sociaux

Le rapport, pays par pays