23 août 2013
Le président palestinien Mahmoud Abbas doit agir immédiatement pour garantir la justice en matière de crimes contre les civils

La maison d’une famille, près de la ville de Gaza. Elle a été fortement endommagée par un raid aérien israélien visant la maison voisine. Ce raid a fait quatre morts et des dizaines de blessés, le 19 novembre 2012.
© Amnesty International


En novembre de l’année dernière, au moins 100 civils palestiniens et quatre civils israéliens ont été tués après le lancement de l’opération Pilier de défense par l’armée israélienne. Pendant le conflit, des attaques illégales ont été menées par les forces israéliennes, qui ont frappé plus de 1 500 cibles dans la bande de Gaza, et par les groupes armés palestiniens, qui ont tiré à l’aveugle plus de 1 500 roquettes sur Israël. Trois ans plus tôt, des centaines de civils palestiniens et trois civils israéliens avaient été tués lors de l’opération Plomb durci. Aucun des deux camps n’a jamais pris les mesures nécessaires pour faire rendre des comptes aux personnes responsables de crimes relevant du droit international.

Les victimes de ces crimes méritent la justice, et le président Mahmoud Abbas a maintenant une occasion unique de faire quelque chose pour elles. L’an dernier, la Palestine a été reconnue comme un État observateur non membre de l’Organisation des Nations unies, ce qui signifie que le gouvernement peut désormais ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI). Une telle action permettrait aux victimes de demander justice pour les crimes relevant du droit international commis par toutes les parties.

Signez la pétition ci-dessous pour appeler le président Mahmoud Abbas à ratifier le Statut de Rome. Personne ne doit jouir de l’impunité pour ces crimes contre les civils.

1884
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredThank you for your interest, this action has now closed
663,112
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous