17 février 2012
Israël : il faut mettre fin à la détention administrative

La grève de la faim de Khader Adnan a déclenché des manifestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. © Abbas Momani/AFP/Getty Images


Le militant palestinien Khader Adnan observe une grève de la faim depuis le 18 décembre 2011, pour protester contre son maintien en détention sans inculpation ni jugement aux mains des autorités israéliennes.

Khader Adnan a entamé cette grève de la faim le lendemain de son arrestation, à son domicile en Cisjordanie occupée, pour protester contre les mauvais traitements que lui avaient fait subir des membres de l'Agence israélienne de sécurité (AIS).

Le 10 janvier 2012, un commandant militaire a signé son ordonnance de placement en détention administrative pour une durée de quatre mois. Cette ordonnance expire le 8 mai, mais peut être renouvelée indéfiniment.

Khader Adnan se trouve actuellement à l'hôpital dans le nord d'Israël. Après plus de 60 jours de grève de la faim, les médecins ont averti que sa vie était en danger imminent. Il est toujours détenu, enchaîné en permanence à son lit d'hôpital et sous surveillance constante de gardes armés.

La détention administrative est une procédure aux termes de laquelle des personnes sont incarcérées sans inculpation ni jugement pendant des périodes pouvant aller jusqu'à six mois, renouvelables indéfiniment. Cette détention bafoue constamment le droit des détenus à un procès équitable, que garantit l'article 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

Khader Adnan compte parmi les 309 Palestiniens actuellement placés en détention administrative par les autorités israéliennes, dont un homme incarcéré depuis plus de cinq ans et 24 membres du Conseil législatif palestinien. Des centaines de prisonniers palestiniens se sont joints à la grève de la faim de Khader Adnan.


Passez à l'action

Appuyez la contestation du militant palestinien Khader Adnan, qui réclame le respect des droits humains des Palestiniens placés en détention par les autorités israéliennes. Demandez au ministre israélien de la Défense de :

  • libérer immédiatement Khader Adnan et les autres Palestiniens placés en détention administrative, à moins qu'ils ne soient rapidement inculpés d'une infraction reconnue par le droit international et jugés dans le respect des normes internationales d'équité des procès ;
  • mettre fin à la détention administrative, qui bafoue le droit à un procès équitable ;
  • veiller à ce que les détenus soient traités avec humanité en toutes circonstances et qu'aucun prisonnier ne soit sanctionné pour avoir décidé de mener une grève de la faim.
5987
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,157
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous