30 novembre 2012
République dominicaine: une enquête doit être menée sur la disparition de Juan Almonte

Le 28 septembre 2009, à Saint-Domingue, des témoins ont vu des policiers procéder à l’arrestation de Juan Almonte Herrera, qui se rendait à pied à son bureau. La police a toujours nié l’avoir arrêté. Trois ans après sa disparition, les autorités n’ont toujours pas mené d’enquête exhaustive afin de déterminer ce qui lui est arrivé et où il se trouve. Par conséquent, personne n’a été déféré à la justice pour répondre de sa disparition.

Juan Almonte Herrera était comptable et membre du Comité dominicain des droits humains. Depuis qu’il a disparu, ses proches et ses avocats ont signalé avoir été surveillés par des policiers. Ils auraient fait l’objet de filatures en voiture et des personnes se seraient postées dans la rue devant chez eux. La sœur de Juan Almonte a reçu des appels téléphoniques anonymes lui demandant de cesser de médiatiser la disparition de son frère. Les autorités n’ont fourni aucune protection à la famille de Juan Almonte Herrera.

Votre signature peut faire la différence !

726
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,112
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous