10 novembre 2010
Agissez en faveur de Femi Peters (Gambie)



***BONNE NOUVELLE ! Femi Peters a été libéré le 10 décembre. Merci à tous ceux qui sont intervenus en sa faveur. Pour en savoir plus***

Femi Peters est directeur de campagne du parti d'opposition gambien Parti démocratique unifié (UDP). Il a été arrêté lors d'une manifestation pacifique organisée par son parti le 25 octobre 2009. Il purge actuellement une peine d'un an d'emprisonnement dans des conditions déplorables.

La police avait refusé d'autoriser cette manifestation (à Serekunda, une ville située sur la côte ouest de la Gambie), au motif qu'elle représentait un risque pour la sécurité nationale et que des actions de protestation violentes étaient à craindre. Femi Peters a été inculpé de « contrôle de cortège et contrôle de l'utilisation de haut-parleurs en public » sans en avoir obtenu la permission auprès du bureau de l'inspecteur général de la police, comme le prévoit la législation relative à l'ordre public.

Après un procès qui a duré plusieurs mois, Femi Peters a été condamné le 1er avril 2010 à une peine de prison ferme d'un an et à une amende de 10 000 dalasis (280 euros). Comme Femi Peters était en liberté sous caution avant le procès, on pense qu'il devrait avoir purgé sa peine vers mars 2011. Amnesty International considère Femi Peters comme un prisonnier d'opinion et demande sa libération immédiate et sans condition.

L'appel de Femi Peters devant la Haute Cour a été rejeté le 5 août 2010. Son avocat a de nouveau interjeté appel devant la cour d'appel.

On a émis des préoccupations quant à l'état de santé de Femi Peters, qui se dégrade, et aux conditions de détention déplorables de la prison Mile 2. Il souffre de diabète et de paludisme. Sa famille craint qu'il ne reçoive pas un traitement adapté et a également déclaré à Amnesty International qu'elle n'avait pas été autorisée à lui rendre visite.

Signez la pétition adressée au ministre de la Justice et procureur de la République de Gambie pour :

  • expliquer qu'Amnesty International considère Femi Peters comme un prisonnier d'opinion et demander sa libération immédiate et sans condition ;
  • exiger que Femi Peters reçoive un traitement médical adéquat et prolongé, et qu'il soit autorisé à voir sa famille et d'autres visiteurs ;
  • appelez les autorités gambiennes à garantir la liberté d'expression, de réunion et d'association.
805
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expired
655,532
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous