10 novembre 2010
Agissez en faveur de Khady Bassène (Sénégal)

Khady Bassène est une Sénégalaise âgée de 62 ans. Son mari, Jean Diandy, a été arrêté par des soldats en 1999 et nul ne l'a jamais revu depuis. Cette femme se bat pour connaître la vérité sur le sort qui a été réservé à son époux. À ce jour, elle n'a obtenu aucune indemnisation pour sa disparition.

Khady Bassène vit dans la région de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Jean Diandy a été arrêté le 4 août 1999 par des soldats parce qu'il était soupçonné d'appartenir à un mouvement d'opposition armé demandant l'indépendance de la Casamance.

Khady Bassène n'était pas avec son mari lorsqu'il a été arrêté, mais un autre homme interpellé au même moment lui a affirmé qu'ils se trouvaient tous deux au domicile du couple avant d'être emmenés dans un centre de détention de la région à bord d'un véhicule militaire. Cet homme a été relâché peu après sans explication mais Jean Diandy a été maintenu en détention.

Khady Bassène a tenté de retrouver son mari mais n'a obtenu aucune information sur l'endroit où il était. Le 31 août 1999, elle a porté plainte pour l'arrestation et le placement en détention illégaux de Jean Diandy. La justice sénégalaise a ouvert une enquête et le juge d'instruction de la région a entendu la déclaration du principal témoin de l'arrestation. Le tribunal a classé l'affaire le 7 août 2000. Malheureusement, Khady Bassène n'a pas été informée de cette décision et n'a donc pas pu faire appel. Elle a déclaré à Amnesty International : « On m'a critiquée parce que j'avais porté plainte contre l'armée. Beaucoup de gens ont peur. J'ai répondu que non, j'ai porté plainte pour savoir où est mon époux. »

En 2005, Khady Bassène a reçu un certificat de décès de son mari, mais il était daté de mars 1999, soit quatre mois avant même que celui-ci ne disparaisse.
Khady Bassène est actuellement en mauvaise santé et trop faible pour travailler. Elle habite pour le moment dans la maison d'un parent éloigné sans payer de loyer mais tous deux ont déclaré ne plus pouvoir y vivre. Elle n'a nulle part où aller et souhaite recevoir une indemnisation pour la disparition de son mari afin d'être financièrement indépendante.

Signez la pétition adressée au ministre de la Justice du Sénégal pour :

  • réclamer l'ouverture d'une enquête sur la mort de Jean Diandy et demander que les responsables présumés soient traduits en justice conformément aux normes internationales d'équité des procès ;
  • appeler le ministre à permettre à Khady Bassène d'obtenir réparation pour la disparition forcée de son mari, y compris une indemnisation financière.
944
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,043
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous