23 août 2010
Vérité, justice et réparation pour les personnes disparues au Népal

 

Le mari de Purnimaya Lama, Arjun Lama, a été enlevé le 19 avril 2005 par des membres du parti maoïste, dans le village de Chhatrebanjh au Népal, où le couple se trouvait pour célébrer l'élection d'Arjun au poste de directeur du collège local. Des témoins affirment que ses ravisseurs l'ont fait défiler dans plusieurs villages avant de le tuer. Purnimaya Lama ne l'a jamais revu.

Après avoir mené campagne pendant des années, Purnimaya Lama ignore toujours ce qu'il est advenu de son mari. Résidant actuellement à Katmandou, la capitale népalaise, elle voudrait que la police mène une enquête minutieuse et traduise en justice les responsables présumés de ce meurtre. Cependant, malgré une décision de la Cour suprême de mars 2008 demandant à la police d'ouvrir une procédure, tous les suspects sont encore en liberté. Parmi eux figure Agni Sapkota, haut dirigeant du Parti communiste uni du Népal – Maoïste (UCPN-M) et membre du Parlement.

Lors du conflit au Népal (1996-2006), plus de 1 300 personnes ont disparu tant aux mains des forces de sécurité que de l'UCPN-M. Malgré les promesses faites par les partis politiques dans le cadre du processus de paix, peu de progrès ont été réalisés dans la recherche de la vérité, la traduction en justice des responsables présumés et l'offre de réparation aux familles des personnes disparues. À ce jour, personne n'a été jugé par un tribunal civil pour atteintes aux droits humains perpétrées lors du conflit népalais.

Amnesty International œuvre en collaboration avec des familles des disparus pour obtenir que des enquêtes soient menées sur ce qu'il est advenu de ces êtres qui leur étaient chers. L'organisation fait également un travail de pression avec des groupes locaux pour qu'une commission d'enquête sur ces disparitions soit établie. Arjun Lama n'est que l'un des centaines de disparus, mais toute étape franchie vers la traduction en justice des responsables présumés de sa mort peut ouvrir la voie à d'autres poursuites.

522
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredUn grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cette action. Notre campagne pour obtenir vérité, justice et réparation se poursuit et de nouvelles actions apparaîtront ici à l'avenir. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre travail sur le Népal, veuillez prendre contact avec le bureau d'Amnesty International dans votre pays.
663,167
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous