Les Nations unies doivent continuer à protéger la population civile au Tchad

Le 12 mai 2010, le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de proroger de deux semaines, soit jusqu'au 26 mai, le mandat de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), afin de se donner davantage de temps pour examiner la question d'une éventuelle révision de ce mandat.

Les autorités tchadiennes ont informé le secrétaire général des Nations unies qu'elles entendaient assumer l'entière responsabilité de la protection des civils présents dans l'est du Tchad, parmi lesquels figurent plus de 400 000 réfugiés soudanais et Tchadiens déplacés à l'intérieur du pays. Cependant, elles n'ont pas donné d'indications concrètes quant aux moyens qu'elles avaient l'intention de mettre en œuvre afin d'y parvenir. Rien ne prouve que les forces de sécurité de ce pays soient en mesure d'assurer la protection de la population civile de l'est du Tchad sans le soutien de la MINURCAT.

Il incombe au Conseil de sécurité de s'assurer que les civils de la région bénéficieront d'une protection efficace en cas de départ de la MINURCAT. Les membres clés du Conseil, notamment la France, souvent à la tête des initiatives liées au Tchad au sein de cet organe, peuvent jouer un rôle déterminant en insistant pour que la protection des civils de l'est du Tchad fasse partie du nouveau mandat de la MINURCAT.

Agissez maintenant en joignant votre voix à celle des quelque 10 000 personnes qui ont déjà participé à cette action dans le monde. Adressez un courrier électronique au président de la République française, Nicolas Sarkozy. Demandez-lui de montrer la voie au sein du Conseil de sécurité afin que le mandat de la MINURCAT soit prorogé et que les civils bénéficient d'une protection efficace.

Passez à l'action en adressant le courriel ci-dessous au président de la République française, Nicolas Sarkozy. Demandez-lui de montrer la voie au sein du Conseil de sécurité afin que le mandat de la MINURCAT soit prorogé et que les civils bénéficient d'une protection efficace.

Lettre ouverte à la Secrétaire d'État Hillary R. Clinton : appel au gouvernement des USA pour que le nouveau mandat de la MINURCAT protège effectivement les civils dans l'est du Tchad.

4529
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredMerci de votre appui, cette action est maintenant fermée.
663,120
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous