Responsabilités des entreprises

Les entreprises ont un impact considérable sur les droits des personnes et des groupes humains. Cet impact peut être positif, par exemple s’il se traduit par la création d’emplois et une hausse du revenu national qui peut être utilisée pour financer des services de base. Les droits humains sont toutefois bien trop souvent bafoués, des entreprises tirant parti de règlementations nationales faibles et mal appliquées et de l’absence de mécanismes internationaux d’obligation de rendre des comptes, avec des effets destructeurs dans les pays en développement.
Women stand next to an oil wellhead that has been regularly spilling crude oil near the community of Ikot Ada Udo, since 2004, in the Niger Delta, 30 January 2008. The oil industry in the Niger Delta has pushed many deeper into poverty.

La mondialisation a conféré aux entreprises un pouvoir et une influence sans précédent. Cependant, quand leurs activités portent atteinte aux droits humains et enfoncent encore plus profondément certaines personnes dans la pauvreté, il n’existe souvent aucun véritable moyen d’obliger les entreprises à rendre des comptes ou à verser des réparations aux victimes.

Les allégations de violations des droits humains sont particulièrement nombreuses dans le domaine de l’industrie extractive. Cela n’a rien de surprenant, compte tenu de l’impact de ces activités sur les ressources terrestres et hydriques. Il arrive que l’on réinstalle de force certaines populations afin de laisser la voie libre aux activités d’extraction. Les moyens de subsistance traditionnels peuvent être détruits et des vies menacées si les terres sont contaminées et les sources d’eau polluées.

L’arrivée d'entreprises disposant de ressources considérables et s’efforçant de gagner la confiance des populations locales peut parfois déboucher sur une intensification de la violence et des conflits sociaux, certaines personnes ne bénéficiant d’aucun des avantages offerts par le développement économique. Ces phénomènes sont encore plus graves lorsque la façon dont les entreprises attribuent les contrats ou les dédommagements à la population manque de transparence.

Il est fréquent que les populations concernées n’aient pas accès aux informations relatives à l’impact des activités d’entreprises et se retrouvent exclues de la prise de décisions qui ont une incidence sur leur vie.

Quand des violations sont commises, la situation se dégrade encore davantage si les populations touchées sont privées de l'aide de la justice et si leur gouvernement ne peut ou ne veut obliger les entreprises à rendre des comptes. En résulte une persistance des abus et de l'insécurité, qui pérennise le cycle de la pauvreté.

Au nom de l’efficacité économique, des États ont privatisé de nombreux services publics, y compris ceux qui sont essentiels à la réalisation, pour les personnes affectées, de droits humains tels que les droits à l'éducation, à la santé et à un approvisionnement en eau. Souvent, cependant, les gouvernements n’interviennent pas pour que les entreprises fournissent ces services sans opérer de discrimination.

La mondialisation économique a permis aux entreprises d’étendre leurs activités au-delà des frontières nationales, mais la législation n'a pas évolué en conséquence. Il est crucial de mettre en place de toute urgence un système de régulation prévoyant des réparations pour les personnes lésées et empêchant que la recherche du profit ne se fasse aux dépens des droits humains.

Voir :
Le gouvernement indien doit arrêter les projets sur une mine et une raffinerie tant que les droits humains ne sont pas respectés

Violences policières et expulsions illégales près d'une mine d'or en Papouasie-Nouvelle-Guinée doivent donner lieu à une enquête

L'industrie pétrolière a apporté la pauvreté et la pollution au delta du Niger

Bhopal - Mettre fin à vingt-cinq ans d'injustice

Trafigura est déclarée coupable de la tragédie provoquée par le déversement de déchets toxiques

Ce que vous pouvez faire

Nous voulons recueillir
et publier vos opinions
sur les plus graves problèmes
de droits humains
dans le monde.

Nous voulons relier les gens les uns aux autres et à leurs gouvernements.