Bidonvilles et quartiers informels

Les habitants des bidonvilles subissent une quantité ahurissante de violations de leurs droits fondamentaux. Plus d'un milliard de personnes sont privées de logement adéquat, d'eau potable, de sanitaires, d'électricité, de soins de santé et d'éducation. Elles sont constamment exposées aux violences et aux expulsions forcées. Apprenez comment leurs droits pourraient être mieux défendus pour briser le cycle de la pauvreté.
Ensuite, agissez. Exigez la dignité.

Contexte

Plus d’un milliard de personnes, sur tous les continents, vivent dans des bidonvilles. Conditions de logement inadaptées, absence de services essentiels, surpopulation, niveau élevé de violence et d’insécurité sont des traits communs à ces quartiers, où des hommes et des femmes vivent, travaillent et élèvent leurs enfants.

Connaissez vos droits

Il existe des droits spécifiques qui se rapportent au lieu où nous vivons et à notre façon de vivre.
TOUTE PERSONNE A DROIT À UN NIVEAU DE VIE SUFFISANT POUR ASSURER SA SANTÉ ET SON BIEN-ÊTRE, NOTAMMENT EN CE QUI CONCERNE L'ALIMENTATION, L'HABILLEMENT, LE LOGEMENT, LES SOINS MEDICAUX AINSI QUE LES SERVICES SOCIAUX NECÉSSAIRES

Objectifs du millénaire pour le développement

Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont arrivés sur la scène mondiale il y a dix ans. Ils promettaient aux groupes les plus pauvres et les plus exclus de la planète une aube nouvelle dans un nouveau millénaire. Depuis, des progrès ont été réalisés, mais il est malheureusement clair que ceux-ci ont été inégaux et que, sans efforts supplémentaires, les objectifs fixés pour 2015 ne seront jamais atteints.

Bidonvilles – Dossiers mondiaux

Amnesty International rassemble des éléments sur la situation des droits humains directement sur le terrain, par le biais de ses membres, partenaires, sympathisants ou délégués en mission. Regardez, lisez, écoutez et agissez.

Ce que vous pouvez faire

Nous voulons recueillir
et publier vos opinions
sur les plus graves problèmes
de droits humains
dans le monde.

Nous voulons relier les gens les uns aux autres et à leurs gouvernements.