Peine de mort: Condamnations à mort et exécutions en 2007

Au cours de l'année 2007, au moins 1 252 prisonniers ont été exécutés dans 24 pays et 3 347 personnes, sinon plus, ont été condamnées à mort dans 51 pays et territoires. Ces chiffres reflètent uniquement les cas dont Amnesty International a eu connaissance et sont certainement en deçà de la réalité.

À la connaissance d’Amnesty International, les pays et territoires dans lesquels des condamnés à mort ont été exécutés au cours de l'année 2007 sont les suivants :

Afghanistan, Arabie Saoudite, Bangladesh, Biélorussie (Bélarus), Botswana, Chine, Corée Du Nord, Égypte, États-Unis, Éthiopie, Guinée Équatoriale, Indonésie, Irak, Iran, Japon, Koweït, Libye, Pakistan, Singapour, Somalie, Soudan, Syrie, Viêt-Nam, Yémen

Amnesty International craint que, comme l'année dernière, des exécutions n'aient eu lieu en Malaisie et en Mongolie. Toutefois, en raison du secret qui entoure le recours à la peine capitale dans ces deux pays, l'organisation n'a pas été en mesure d'obtenir des informations fiables.

D'après les informations recueillies par l'organisation, les pays et territoires dans lesquels des condamnations à mort ont été prononcées au cours de l'année 2007 sont les suivants :

Algérie, Arabie Saoudite, Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Biélorussie, Burundi, Chine, Corée Du Nord, Corée Du Sud, Égypte, Émirats arabes unis, États-Unis, Éthiopie, Gambie, Guyana, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Jamïque, Japon, Jordanie, Kenya, Koweït, Liban, Libye, Madagascar, Malaisie, Mali, Maroc, Mongolie, Nigéria, Ouganda, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, République Démocratique Du Congo, Saint-Kitts-et-Nevis, Singapour, Soudan, Sri Lanka, Syrie, Taiwan, Tanzanie, Tchad, Thaïlande, Trinité-Et-Tobago, Tunisie, Viêt-Nam, Yémen, Zambie, Zimabwe.

Comme les années précédentes, la grande majorité des exécutions qui ont eu lieu dans le monde se sont déroulées dans une petite poignée de pays. Au cours de l'année 2007, 88 p. cent des exécutions recensées ont eu lieu dans cinq pays : Chine, États-Unis, Arabie saoudite, Iran et Pakistan.

L'année dernière, les autorités chinoises se sont de nouveau refusées à publier des statistiques sur le recours à la peine de mort dans le pays, dissimulant au reste du monde le nombre des personnes à qui elles avaient ôté la vie. Cependant, les exécutions ont probablement connu un net recul, la Cour populaire suprême étant de nouveau chargée, depuis le 1er janvier 2007, de réexaminer toutes les sentences capitales. Amnesty International a recensé 470 exécutions pendant l'année, mais ce chiffre, basé sur les informations publiques disponibles, était très en deçà de la vérité.

Selon la Fondation Dui Hua, basée aux États-Unis, qui s'appuie sur des données obtenues auprès de responsables chinois au niveau local, le nombre réel d'exécutions pour 2007 avoisinerait les 6 000. Dans un pays aussi vaste que la Chine, où les médias et, plus généralement, la diffusion de l'information sont étroitement surveillés, les pouvoirs publics sont les seuls à avoir connaissance des chiffres exacts.

En juin 2007, les autorités chinoises ont affirmé que le nombre de condamnations à mort avait baissé de 10 p. cent depuis qu'il était prévu qu'elles soient réexaminées par la Cour populaire suprême ; toutefois, aucun chiffre précis n'a été communiqué pour étayer ces déclarations. La procédure de réexamen devant cette juridiction allonge le laps de temps entre la condamnation et l'exécution ; en conséquence, de nombreuses exécutions prévues ont probablement été différées.

Amnesty International se féliciterait de toute baisse du nombre d'exécutions en Chine, pays où la peine capitale est le plus appliquée au monde. À l'heure où Pékin s'apprête à accueillir les Jeux olympiques, l'organisation exhorte le gouvernement chinois à mettre un terme au secret qui entoure la peine de mort et à communiquer des informations détaillées sur l'application de ce châtiment. Cette transparence est la condition indispensable à la tenue d'un débat approfondi et éclairé sur la pertinence du recours à la peine capitale.

À l'échelle mondiale, il est difficile de connaître le nombre total de condamnés à mort qui sont actuellement dans l'attente de leur exécution. À la fin de l'année 2007, d'après les données communiquées par des groupes de défense des droits humains, les informations relayées par certains médias et les statistiques officielles disponibles, ce chiffre était compris entre 18 311 et 27 562.

Pour en savoir plus

Condamnations à mort et exécutions recensées en 2007 (15 avril 2008)