LA PEINE DE MORT EN 2012

Si la tendance mondiale en faveur de l’abolition de la peine de mort s’est confirmée en 2012, la reprise des exécutions dans certains pays, notamment la Gambie, l’Inde, le Japon et le Pakistan, a apporté une ombre au tableau.

La Gambie a mis fin à une interruption de près de 30 ans en août 2102, en exécutant neuf personnes le même jour. Le 21 novembre, l’Inde a procédé à sa première exécution depuis 2004 et exécuté par pendaison Ajmal Kasab, le seul survivant parmi les auteurs d’attentats perpétrés à Mumbai. Le Japon a également renoué avec les exécutions, après un gel de 20 mois.

Cependant, dans l’ensemble, le recours à la sentence capitale demeurait l’apanage d’un groupe de pays isolés. Le nombre total d’exécutions confirmées – 682 – restait pratiquement inchangé par rapport à 2011. Ce chiffre n’inclut pas les milliers d’exécutions qui ont eu lieu en Chine, où il s’avère toujours impossible d’obtenir des données précises sur l’application de la peine de mort.

Seuls 21 États dans le monde ont procédé à des exécutions en 2012, alors qu’ils étaient 28 il y a 10 ans. Une fois encore, les cinq pays ayant exécuté le plus grand nombre de prisonniers étaient la Chine, l’Iran, l’Irak, l’Arabie saoudite et les États-Unis.

Des avancées positives
On a également observé des avancées positives en 2012. Des pays qui avaient régulièrement exécuté des condamnés ces dernières années, tels que le Viêt-Nam, n’ont ôté la vie à aucun prisonnier en 2012.

Au mois de juillet, Singapour a suspendu toutes les exécutions jusqu’à la mise en œuvre d'une nouvelle loi réduisant le recours aux condamnations à mort obligatoires, principalement pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants.

Le Bénin et la Mongolie ont ratifié un traité essentiel des Nations unies visant à abolir la peine de mort, tandis que Madagascar l’a signé.

Aux États-Unis, seuls neuf États ont procédé à des exécutions, alors qu’ils étaient 13 en 2011.

Le nombre de pays où des condamnations à mort ont été prononcées est passé de 63 à 58.

La Lettonie est devenue le 97e pays du globe à abolir la peine de mort pour tous les crimes. Au total, 140 pays dans le monde ont aboli ce châtiment en droit ou dans la pratique.

Lire le rapport