Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

17 septembre 2013

Amnesty International souhaite la bienvenue à la nouvelle directrice de son programme Amériques

Erika Guevara-Rosas a rejoint le Secrétariat international d'Amnesty International en tant que nouvelle directrice du programme Amériques, et aura la responsabilité de piloter l’action de l’organisation en faveur des droits humains à travers cette région.

Cette avocate et défenseure des droits humains mexicaine est dotée de plus de 15 années d’expérience dans des organisations internationales.

« J’ai consacré ma carrière aux droits humains et à la justice sociale, et intégrer Amnesty International est donc un jalon important dans ma vie personnelle et professionnelle. J’ai hâte de prendre le relais de ce travail crucial visant à renforcer les droits humains à travers notre région », a expliqué Erika Guevara-Rosas.

« Amnesty International a à son actif un travail de longue haleine en faveur des droits humains dans la région des Amériques, héritage dont elle peut être fière. L’organisation a joué un rôle important en révélant et dénonçant des atrocités commises par les terribles régimes autoritaires des années soixante-dix et quatre-vingts en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

« Amnesty International continue à ce jour à mettre en lumière les violations des droits humains perpétrées sur le continent américain : le non respect des droits des peuples autochtones ; la criminalisation injustifiable de l’avortement dans des pays tels que le Chili, le Nicaragua, la République dominicaine et le Salvador ; la crise des disparitions forcées et de la torture dans mon propre pays, le Mexique ; et le manquement persistant du gouvernement américain à son devoir de fermer le centre de détention de Guantánamo Bay, sont au nombre des questions qui nous préoccupent », a-t-elle ajouté.

À travers le continent, des millions de personnes continuent à subir des injustices, des discriminations et des violences quotidiennes car leurs droits ne sont ni reconnus ni protégés.

« À l’heure où Amnesty International espère renforcer sa présence à travers les Amériques avec l'ouverture de bureaux régionaux, les qualifications exceptionnelles d’Erika, son expérience et son aptitude à diriger nous donneront encore plus de force pour défendre les droits humains dans la région », a souligné Nicola Duckworth, directrice générale chargée des recherches à Amnesty International.

Avant de rejoindre Amnesty International, Erika Guevara-Rosas était directrice régionale Amériques au Fonds mondial pour les femmes. Elle a également travaillé comme juriste et spécialiste de la protection au sein du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, où elle a assuré la gestion d’opérations complexes en Colombie, en Équateur, au Panama, au Pérou et au Venezuela.

Elle a par ailleurs acquis une expérience approfondie du travail au sein d’organisations non gouvernementales au Mexique et au Canada, notamment avec Sin Fronteras – importante organisation menant une action de sensibilisation à propos de la migration. Erika Guevara-Rosas est titulaire de diplômes de troisième cycle axés sur les études féministes et l’étude de la migration et des réfugiés.

Index AI : PRE01/473/2013
Région ou pays
Pays
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress