Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

8 mai 2012

Colombie. Les FARC doivent libérer un journaliste français

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) doivent libérer immédiatement et sans condition un journaliste français retenu captif depuis le 28 avril, a déclaré Amnesty International mardi 8 mai.

Roméo Langlois a été capturé par les FARC lors d'un affrontement entre le groupe armé et les militaires dans le Caquetá, département du sud de la Colombie. Le journaliste se déplaçait avec l'armée colombienne.

Dans une déclaration publiée lundi 7 mai, un porte-parole des FARC a exposé brièvement toute une série de conditions pour sa libération, notamment la tenue d'un débat public sur la manière dont les médias couvrent le conflit dans ce pays d'Amérique du Sud.

« Si un débat sur la liberté d'expression et la manière dont les médias couvrent le conflit en Colombie peut s'avérer positif, il ne doit pas servir de prétexte pour retenir un journaliste captif, a indiqué Susan Lee, directrice du programme Amériques d'Amnesty International.

« Roméo Langlois doit être libéré immédiatement et sans condition. Il convient de prendre des mesures afin de garantir que les journalistes en Colombie puissent faire leur travail librement. »

Au cours des dernières décennies, Amnesty International a recensé des centaines de cas d'homicides illégaux, de prises d'otages, de déplacements forcés et de recrutement d'enfants imputables aux mouvements de guérilla en Colombie, notamment aux FARC et à l'Armée de libération nationale (ELN).

Les groupes paramilitaires et les forces de sécurité, agissant chacun de leur côté ou en collusion, se rendent également responsables de crimes relevant du droit international, notamment d'homicides illégaux, de disparitions forcées et de déplacements forcés.

Index AI : PRE01/247/2012
Région ou pays Amériques
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress