Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

31 mai 2013

Salvador. Le gouvernement doit intervenir immédiatement pour sauver la vie d’une jeune femme

Une intervention médicale est requise de toute urgence pour sauver la vie d’une jeune femme, a indiqué Amnesty International après que la ministre de la Santé du Salvador a déclaré qu’une césarienne pourrait être pratiquée avant terme pour préserver sa santé.

Jeune femme de 22 ans, Beatriz est enceinte de six mois d’un fœtus non viable et est très malade. Elle souffre de plusieurs pathologies graves, notamment d’un lupus et d’une maladie rénale. Jusqu’à présent, elle n’a pas reçu les soins médicaux qui pourraient lui sauver la vie.

Les médecins affirment que Beatriz risque de mourir si elle poursuit sa grossesse, mais refusent de lui administrer les soins nécessaires, par peur d’être poursuivis au titre de la loi du Salvador qui proscrit l’avortement en toutes circonstances.

« Nous saluons la déclaration de la ministre salvadorienne de la Santé, qui assure le personnel médical qui soigne Beatriz de tout son soutien pour pratiquer l’intervention dont elle a besoin pour préserver sa vie et sa santé », a indiqué Esther Major, chercheuse sur le Salvador à Amnesty International.

La ministre a fait cette déclaration aux médias le jour où la Cour interaméricaine des droits de l'homme a ordonné au gouvernement du Salvador de prodiguer immédiatement à Beatriz les soins dont elle a besoin pour protéger sa vie et sa santé.

« L’engagement oral qu’a pris la ministre de la Santé du Salvador de soutenir les médecins qui prodiguent des soins à Beatriz doit se concrétiser, afin qu’elle puisse continuer à vivre, a poursuivi Esther Major.

« Beatriz risque de plus en plus de souffrir de conséquences durables sur sa santé, en raison de ces retards cruels et injustifiés. Tous ceux qui ont le pouvoir d’agir doivent mettre fin à la roulette russe qui met en jeu la vie de cette jeune femme.

« Le gouvernement doit mettre en œuvre les mesures ordonnées par la Cour interaméricaine des droits de l'homme et faire en sorte que les médecins interviennent avant que Beatriz ne souffre de problèmes durables d’un point de vue médical, et lui prodiguer les soins qui sont en accord avec ses souhaits. Beatriz ne devrait pas avoir à attendre plus longtemps. Nous continuerons de militer jusqu’à ce que sa vie ne soit plus en danger. Le monde entier est tourné vers le Salvador et exhorte le gouvernement à faire enfin ce qui convient. »

Index AI : PRE01/256/2013
Région ou pays Amériques
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress