Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

3 octobre 2013

Italie. Plus de 100 migrants meurent dans le second naufrage de la semaine

Les autorités italiennes et l’Union européenne doivent redoubler d’efforts pour effectuer des patrouilles le long de leurs côtes et aider les migrants afin d’éviter de nouvelles pertes humaines, a déclaré Amnesty International après qu’une centaine de personnes, dont des enfants, ont péri au large de l’Italie dans la matinée du 3 octobre.

Le bateau, qui venait semble-t-il de Libye, transportait apparemment plus de 500 migrants, originaires principalement d’Érythrée et de Somalie, lorsqu’il a pris feu et sombré au large de l’île italienne de Lampedusa. À l’heure actuelle, environ 120 personnes ont été secourues et plus de 100 corps ont échoué sur le rivage. Un grand nombre de migrants sont encore portés disparus.

« Les eaux qui entourent la petite île de Lampedusa se sont à nouveau tragiquement transformées en cimetière pour migrants. Ces tristes événements ne cessent de se répéter tandis que des milliers de personnes tentent de traverser la Méditerranée à la recherche d’une protection ou d’une vie meilleure », a déploré Jezerca Tigani, directrice adjointe du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

« Il est grand temps que les autorités italiennes et l’Union européenne accroissent leurs capacités pour les opérations de recherches et de sauvetage ainsi que la coopération dans la Méditerranée, au lieu de concentrer leurs ressources sur la fermeture des frontières. Il faut en faire plus pour éviter que d’autres personnes perdent la vie à l’avenir. »

Des survivants ont décrit le cauchemar qu’ils ont vécu durant cette nouvelle tragédie, les corps qui flottaient dans l’eau tandis que les équipages de bateaux de pêche essayaient désespérément de sauver les vivants.

Un autre bateau transportant plus de 460 migrants était arrivé à Lampedusa peu avant le naufrage du 3 octobre. Ses passagers sont désormais hébergés dans le centre pour migrants de l’île, qui accueille actuellement 700 personnes.

C’est la deuxième fois cette semaine qu’un bateau transportant des migrants sombre au large de l’Italie.

Le 30 septembre, 13 migrants, la plupart venant d’Érythrée, se sont noyés lorsque le bateau qui les transportait s’est échoué dans la région de Raguse, en Sicile. Les trafiquants (ou scafisiti) qui se trouvaient à bord du bateau en train de couler auraient forcé les migrants à sauter dans la mer en les fouettant et en les menaçant avec des couteaux.

Index AI : PRE01/518/2013
Région ou pays Europe et Asie centrale
Pays Italie
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress