Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde
Voir cet article dans d’autres langues:

Communiqués de presse

26 avril 2013

Tunisie. La confirmation de la condamnation d'un blogueur porte un nouveau coup à la liberté d'expression

Le maintien de la sentence à l'encontre d'un blogueur incarcéré pour « insulte à l'islam » porte un nouveau coup à la liberté d'expression en Tunisie, a déclaré Amnesty International

La condamnation de Jabeur Mejri a été confirmée ce vendredi 26 avril par la Cour de cassation.

Ce blogueur avait été condamné en mars 2012 à une peine de sept ans et demi d'emprisonnement assortie d'une amende 1 200 dinars tunisiens (environ 580 euros) par un tribunal de Mahdia, dans l'est de la Tunisie, ayant considéré que des propos que Jabeur Mejri avait mis en ligne étaient offensants pour l'islam et les musulmans.

« Il n'y a aucune raison pour que les autorités tunisiennes maintiennent Jabeur Mejri en prison », a déclaré Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

« Il faut que cet homme soit libéré immédiatement et sans condition et que les autorités réforment de toute urgence les articles du Code pénal qui restreignent la liberté d'expression. »

Index AI : PRE01/206/2013
Région ou pays Moyen-Orient et Afrique du Nord
Pays Tunisie
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress