Communiqués de presse

Vendredi 10 septembre 2010

Amnesty International exhorte les autorités françaises à donner effet à la résolution du Parlement européen qui invite la France à suspendre sa politique d’expulsion vis-à-vis des Roms.

Jeudi 9 septembre 2010

Amnesty International condamne l’attentat perpétré ce jeudi 9 septembre 2010 qui a fait au moins 16 morts et des dizaines de blessés parmi la population civile en République d'Ossétie du Nord-Alanie.

Mercredi 8 septembre 2010

Amnesty International se félicite de ce qu’un représentant de l’État iranien ait annoncé la suspension provisoire de la condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, mais exhorte les autorités à annuler définitivement la sentence capitale prononcée à son encontre.

Lundi 6 septembre 2010

En réaction à l’arrestation lundi 6 septembre de 50 personnes lors d’une réunion de militants dans la plus grande ville du pays, Manzini, Amnesty International demande qu’il soit mis fin au harcèlement dont font l’objet les défenseurs des droits humains et les militants politiques au Swaziland.

Vendredi 3 septembre 2010

Amnesty International a demandé le 3 septembre 2010 au gouvernement sri lankais de garantir la sécurité de trois hommes qui ont été torturés et incarcérés à la suite de leur renvoi forcé d’Australie en 2009.

Vendredi 3 septembre 2010

La journaliste et défenseure des droits humains iranienne qui doit passer en jugement le 4 septembre 2010 pour plusieurs chefs d'inculpation doit être libérée immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International vendredi 3 septembre.

Vendredi 3 septembre 2010

Il faut que le gouvernement péruvien renonce à légiférer en faveur des auteurs de violations des droits humains.

Jeudi 2 septembre 2010

Amnesty International exhorte le gouvernement slovaque à mettre immédiatement fin à la ségrégation des enfants roms dans le système éducatif du pays.

Mercredi 1 septembre 2010

Amnesty International demande instamment à la police mozambicaine, en ce mercredi 1er septembre 2010, de ne recourir aux tirs à balles réelles pour disperser les manifestations violentes dans la capitale Maputo que lorsque cela est absolument inévitable pour protéger des vies humaines.

Mardi 31 août 2010

Le nouveau gouvernement du Rwanda doit de toute urgence réviser les lois relatives à l’« idéologie du génocide » et au « sectarisme », rédigées en termes vagues, dont il se sert pour éradiquer toute dissidence politique et museler la liberté de parole, a dénoncé Amnesty International dans le rapport qu’elle publie ce mardi 31 août 2010.