Éducation pour la dignité humaine

Le projet d'Amnesty International Éducation pour la dignité humaine s'adresse aux jeunes et vise à les sensibiliser, à les impliquer dans le débat et à les encourager à agir contre les atteintes aux droits humains qui suscitent et aggravent la pauvreté.

Cette initiative sur trois ans s'appuie sur l'éducation aux droits humains et sur des démarches participatives pour amener les jeunes et tous ceux qui travaillent avec eux (tels que les enseignants, les animateurs de groupes de jeunes et les membres d'Amnesty International) à mieux comprendre comment la pauvreté crée des violations des droits humains et comment ces violations contribuent à leur tour à aggraver la pauvreté.

Ce projet vise à préparer et à aider les éducateurs et les militants travaillant avec des jeunes à mettre en œuvre l'Éducation pour la dignité humaine par :

  • l'élaboration de matériel éducatif et d'outils réalisés à partir d'expériences, de compétences et d'études de cas du monde entier, établissant une passerelle entre les pays du Nord et les pays du Sud ;
  • la formation des enseignants, des animateurs de groupes de jeunes et des membres d'Amnesty International à l'utilisation de ce matériel et aux moyens d'aider les jeunes dans leurs actions de lutte contre la pauvreté sous l'angle des droits humains.

Qui y participe?

Ce projet a débuté en 2010 et est cofinancé par la Commission européenne. Il est coordonné par le Secrétariat international d'Amnesty International et ses partenaires en Italie, en Pologne et en Slovénie.

Les bureaux d'Amnesty International en Afrique du Sud, au Burkina Faso, au Danemark, au Ghana, au Kenya, en Malaisie, au Maroc, au Népal, en Norvège, aux Philippines, au Royaume-Uni, en Sierra Leone et au Zimbabwe participent à l'élaboration des outils d'éducation aux droits humains au moyen de méthodes participatives innovantes.

Que faisons-nous?

Ensemble, nous élaborons du matériel d'information et des outils d'action par le biais de méthodes novatrices et participatives impliquant pleinement les futurs utilisateurs. Ces outils sont utilisés dans des programmes de formation pour éduquer les jeunes aux droits humains, et une plateforme numérique interactive en ligne permettra aux jeunes de se saisir directement des sujets sur Internet.

La campagne Exigeons la dignité

Le matériel éducatif de ce projet accompagne la campagne d'Amnesty International Exigeons la dignité et peut être utilisé avec des jeunes dans de nombreux contextes et lieux d'éducation.

Participation

Les outils du projet Éducation pour la dignité humaine ont été élaborés au moyen de méthodes participatives, dans le cadre d'ateliers et de groupes de travail ou de discussion impliquant leurs futurs utilisateurs; les contenus et les méthodes reposent donc sur leur savoir-faire et leurs expériences en provenance du monde entier.

Ce projet comprend trois grands volets:

1. L'élaboration de matériel éducatif

Un Kit de ressources sur l’éducation pour la dignité humaine intitulé Respectez mes droits, Respectez ma dignité a été réalisé. Il contient des modules d'éducation sur différents thèmes en lien avec la pauvreté et les droits humains. Le premier module constitue une introduction générale à cette thématique, et le second met l'accent sur le droit au logement. Un manuel d'aide à l'animation est aussi disponible pour faciliter la mise en œuvre de ces modules. Le kit de ressources s’adresse à des jeunes âgés de 15 à 22 ans, mais il peut être adapté pour être utilisé avec d'autres tranches d'âges. Il peut être utilisé aussi bien dans le cadre de structures classiques, telles que des établissements scolaires ou universitaires, qu'en dehors de la classe, dans des environnements informels. Il fait appel à des méthodes participatives visant à mobiliser les participants, à les motiver et à leur donner les moyens d’agir.

Le Manuel de l’animation. Comment appliquer les méthodes participatives à l'éducation aux droits humains est conçu pour accompagner les deux modules éducatifs. Il est destiné à aider les éducateurs qui animent des séances d’éducation aux droits humains adressées aux jeunes, tels que les enseignants, les personnes travaillant avec les jeunes, les animateurs de groupes de jeunes, les militants associatifs et les pairs formateurs, qui guideront ensuite les jeunes sur la voie de la réflexion, de l'analyse et de l'action individuelles et collectives.

Cliquez ici pour télécharger ce manuel (disponible en anglais, en français, en espagnol, en italien, en polonais et en slovène).

 

 

Le Module 1 – Pauvreté et droits humains est le premier de la série de modules du kit de ressources. Il contient une série d'activités structurées permettant aux jeunes et à ceux qui travaillent avec eux de faire le lien entre les atteintes aux droits humains et la pauvreté. Ces activités encouragent les jeunes à faire entendre leur voix pour revendiquer leurs droits et ceux des autres, et à agir sur les sujets qui leur importent.

Cliquez ici pour télécharger ce module (disponible en anglais, en français, en espagnol, en italien, en polonais et en slovène).

 

 

Le logement, c'est un droit humain

 

Le Module 2 – Le logement, c'est un droit humain est le deuxième module de la série produite par Amnesty International dans le cadre de son Kit de ressources sur l'éducation pour la dignité humaine Respectez mes droits, Respectez ma dignité. Il porte sur le droit à un logement convenable.

Cliquez ici pour télécharger ce module (disponible en anglais, en français, en espagnol, en italien, en polonais et en slovène).

 

Le site Respectez mes droits – Un nouvel outil interactif pour les jeunes !

RespectMyRights est une plateforme en ligne destinée à inciter les jeunes à se renseigner sur les atteintes aux droits humains qui alimentent et aggravent la pauvreté et à lutter contre elles.

Les utilisateurs du site Respectmyrights.org peuvent suivre deux « parcours interactifs didactiques » fournissant des informations sur les violations des droits fondamentaux dont sont victimes des personnes vivant dans la pauvreté. Le site encourage ensuite les jeunes internautes à participer aux campagnes mondiales d'Amnesty International, et à faire part de leurs commentaires et questions – ou à proposer eux-mêmes des actions.

Cette nouvelle source d'informations pour les défenseurs des droits humains encourage un apprentissage en ligne, collectif et participatif. Sur les pages interactives «&nbspChallenge&nbsp» du site, les internautes peuvent dialoguer et réfléchir sur ce qu'ils ont appris, afin d'approfondir leur compréhension de la relation entre leur propre vie et les violations des droits fondamentaux touchant d'autres personnes.

Respectmyrights.org est actuellement disponible en six langues : anglais, espagnol, français, italien, polonais et slovène.

 

2. La formation des éducateurs qui travaillent sur les droits humains

L'implication active des jeunes dans la conception du processus d'apprentissage est un aspect essentiel de l'éducation aux droits humains. À cette fin, des programmes de formation ont été élaborés et sont mis en œuvre par les partenaires du projet en Italie, en Pologne et en Slovénie. Il s'agit d'aider les éducateurs, les animateurs de groupes de jeunes et les militants qui travaillent avec des jeunes à utiliser des méthodes participatives dans leur travail avec ces jeunes.

Ces formations s'appuient sur le matériel du projet Éducation pour la dignité humaine et sont adaptées au contexte de chaque pays.

Les activités utilisent une approche centrée sur le participant afin d'établir un lien entre la réalité vécue par les jeunes et la réalité vécue par d'autres, ce qui favorise un apprentissage plus efficace et plus susceptible de se transformer en action. La motivation des jeunes à agir est ainsi plus grande. Les programmes de formation mis en place par Amnesty International en Italie et en Slovénie s'adressent aux militants et aux bénévoles qui travaillent avec des jeunes et aux personne pouvant servir de relais auprès des jeunes, tandis que ceux qui sont lancés en Pologne visent directement les écoles et les enseignants.

Grâce aux compétences, aux connaissances et aux outils acquis pendant le programme d'éducation, les jeunes comprennent mieux les questions relatives aux droits humains et à la pauvreté et peuvent se mobiliser pour le changement et participer activement aux débats.

3. L'apprentissage réciproque et les échanges d'expériences

Des échanges sont organisés pour permettre aux éducateurs des pays du Nord et du Sud d'apprendre et de partager leurs méthodes participatives créatives et innovantes, leurs techniques et leurs bonnes pratiques en matière d'éducation aux droits humains. Ces échanges leur permettent aussi de mieux connaître la situation des droits humains et le contexte dans d'autres pays et régions. Des éducateurs aux droits humains, des enseignants et des militants travaillant avec des jeunes ont ainsi pu se rendre dans d'autres pays ou recevoir leurs homologues dans le cadre d'échanges :

  • entre la Slovénie et la Malaisie, et entre la Slovénie et le Zimbabwe ;
  • entre la Pologne, l'Afrique du Sud et la Sierra Leone ;
  • entre l'Italie, le Maroc et le Kenya.

Davantage de possibilités pour les jeunes de s'impliquer en faveur des droits humains

L'ensemble constitué par le matériel éducatif, la plateforme numérique, les formations, les voyages d'échange et les méthodes participatives du projet Éducation pour la dignité humaine offre aux jeunes des possibilités de s'engager et de contribuer à améliorer la situation des droits humains comme ils l'entendent, avec leurs propres moyens.

Les actions menées par des jeunes peuvent prendre de multiples formes, classiques ou en ligne, comme la collecte de signatures sur une pétition, l'organisation de manifestations, de concours, d'expositions ou de projections de film, et la mise en place d'ateliers pour promouvoir et défendre les droits humains.

Ce projet offre aux jeunes un moyen de combattre les atteintes aux droits humains dans le contexte de la lutte contre la pauvreté par le biais de la campagne d'Amnesty International Exigeons la dignité. Il leur permet aussi de choisir et de créer leurs propres moyens d'action grâce à l'autonomie que leur confère leur connaissance des droits humains.

Sites des partenaires du projet Éducation pour la dignité humaine  

Amnesty International Pologne et http://www.edukacjadlagodnosci.pl/
Amnesty International Italie
Amnesty International Slovénie
EU Flag
Ce projet est cofinancé par la Commission européenne.