États-Unis. Amnesty International demande l’adoption de procédures plus rigoureuses concernant le recours à la force meurtrière, en réaction à la décision du ministère de la Justice de ne pas poursuivre des gardes-frontières pour la mort d’adolescents mexicains

États-Unis. Amnesty International demande l’adoption de procédures plus rigoureuses concernant le recours à la force meurtrière, en réaction à la décision du ministère de la Justice de ne pas poursuivre des gardes-frontières pour la mort d’adolescents mexicains

Télécharger :
Index AI : AMR 51/058/2013
Date de publication : 14 août 2013
Catégorie(s) : États-Unis

La décision prise la semaine dernière par le ministère américain de la Justice de ne pas engager de poursuites judiciaires contre les policiers de l'Agence des douanes et de la protection des frontières qui ont abattu, lors d'épisodes distincts, deux adolescents mexicains en 2011, soulève des questions quant à l'impunité de ceux qui utilisent la force meurtrière, et quant aux procédures américaines dans ce domaine.


Ce document est également disponible en :

Anglais :