Algérie. Amnesty International réprouve une condamnation pour « offense au prophète » et l'ordre de fermer les églises à Bejaia

Algérie. Amnesty International réprouve une condamnation pour « offense au prophète » et l'ordre de fermer les églises à Bejaia

Télécharger :
Index AI : MDE 28/001/2011
Date de publication : 3 juin 2011
Catégorie(s) : Algérie

Amnesty International déplore la peine de cinq ans d'emprisonnement prononcée contre Abdelkarim Siaghi pour «offense au prophète Mahomet» à l'issue d'un procès inique. L'organisation craint que cet homme n'ait fait l'objet de poursuites judiciaires en raison de sa conversion au christianisme et appelle les autorités à annuler sa condamnation et à respecter son droit à la liberté de conscience et de religion.


Ce document est également disponible en :

Anglais :
Arabe: