Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

20 juin 2007

Les autorités thaïlandaises mettent des demandeurs d’asile en danger

Les autorités thaïlandaises mettent des demandeurs d’asile en danger
Le samedi 9 juin, la Thaïlande a renvoyé dans leur pays plus de 160 Hmongs du Laos. Ces derniers avaient tenté d’obtenir l'asile en Thaïlande et un certain nombre d’entre eux n’étaient que récemment arrivés du Laos.

Un groupe de 48 personnes arrivé depuis peu et comprenant 30 enfants avait été détenu par la police dans la ville de Lomsak. Selon certaines informations, ces personnes ont été contraintes de signer un document dans lequel elles acceptaient d’être expulsées.

Des médias officiels laotiens ont signalé que les 163 personnes renvoyées au Laos avaient été « victimes de traite d’êtres humains » et remises aux autorités conformément à un accord bilatéral signé le 18 mai 2007. On ignore où elles se trouvent actuellement et l’on craint qu’elles ne soient exposées, comme d’autres Laotiens victimes d’un renvoi forcé, à la torture et à d’autres violences au Laos.

La Thaïlande fournit une protection temporaire à des centaines de milliers de personnes qui fuient les persécutions ou les combats qui font rage dans des pays voisins. Il est largement reconnu que la Thaïlande joue un rôle humanitaire, mais dans des cas tels que celui-ci elle ne respecte pas les dispositions des normes internationales et du droit international relatif aux droits humains.

Cette situation est encore aggravée par le fait que les organisations internationales qui défendent ces droits ne peuvent pas se rendre au Laos pour s’assurer que ceux qui y ont été renvoyés ne sont pas maltraités.

Cette récente affaire constitue le deuxième cas de renvoi illégal en moins d'un mois. Les craintes de voir le gouvernement thaïlandais changer de politique à l’égard de ceux qui viennent chercher asile et protection contre les violations des droits humains se font de plus en plus vives.

Ces renvois forcés attirent l’attention sur la grave insécurité et l’incertitude auxquelles sont confrontés d'autres demandeurs d'asile en Thaïlande, notamment les quelque 8 000 autres Hmongs du Laos qui se trouvent tous dans une situation risquée. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) n’a pas été autorisé à se rendre auprès de ce groupe pour déterminer quels sont ses besoins en matière de protection. Les autorités thaïlandaises n’ont pas adopté de procédure équitable et satisfaisante pour les demandes d’asile.

En vertu du droit international, la Thaïlande est tenue de ne pas renvoyer dans son pays une personne, quel que soit son statut, qui risque d’y subir des actes de torture ou d'autres graves violations des droits humains.

Complément d’information


Les Hmongs du Laos

Les Hmongs, originaires du sud-est de la Chine, sont arrivés au Laos durant la période allant de la fin du 18e siècle au début du 19e siècle. Ils se sont installés dans les régions montagneuses du nord du pays, où ils cultivaient la terre.

Les Hmongs du Laos sont aujourd'hui plus de 450 000. Ils représentent 8 p. cent de la population laotienne et le troisième groupe ethnique du pays en termes d’importance, après les Laos et les Khmous.

Des groupes de Hmongs sont persécutés au Laos en raison de leurs liens avec d’anciens groupes rebelles. Ces rebelles étaient issus d’une faction armée ayant combattu aux côtés des États-Unis pendant la guerre du Viêt-Nam et pendant les affrontements qui en ont découlé au Laos.


Les Hmongs du Laos ayant fui en Thaïlande

On ignore le nombre total de Hmongs du Laos venus chercher asile en Thaïlande. Quelque 8 000 demandeurs d’asile ayant fui le Laos vivent dans des camps de réfugiés improvisés à Huay Nam Khao, dans la province de Phetchabun. On trouve d’autres groupes moins nombreux dans tout le pays, en particulier dans les régions frontalières et dans le secteur de Bangkok.


Thème

Réfugiés, personnes déplacées et migrants 

Pays

Thaïlande 

Région ou pays

Asie - Pacifique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »