Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

21 octobre 2011

La Lituanie «verrouille» la vérité sur les prisons secrètes de la CIA

La Lituanie «verrouille» la vérité sur les prisons secrètes de la CIA

Les autorités lituaniennes doivent revenir sur leur décision de ne pas rouvrir l'enquête sur les prisons secrètes de l'Agence centrale du renseignement des États-Unis (CIA) établies sur le territoire lituanien, a déclaré Amnesty International vendredi 21 octobre.

L'annonce faite par le procureur général de la Lituanie intervient quelques semaines seulement après qu'Amnesty International a publié un rapport contenant de nouvelles informations sur les vols de « restitutions extraordinaires » en Lituanie, à l'époque où les sites secrets étaient semble-t-il opérationnels.

Amnesty International et l'ONG Reprieve (basée à Londres) avaient exhorté les autorités à rouvrir l'enquête pénale sur l'implication du pays dans les programmes de « restitution » et de détention secrète menés par les États-Unis. Reprieve avait fourni pour le rapport de nouveaux éléments sur les vols de « restitutions ».

« Que le procureur affirme qu'il n'y a plus rien à découvrir n'est tout simplement pas crédible, a indiqué Julia Hall, spécialiste à Amnesty International de la question de la lutte contre le terrorisme et des droits humains.

« Un volume important d'informations, anciennes et nouvelles, n'a pas fait l'objet d'investigations. La seule raison qui motive encore ce refus de rouvrir l'enquête est la peur de la vérité. »

Une enquête parlementaire lituanienne a conclu en 2009 que deux prisons secrètes administrées par la CIA avaient été mises en place pour accueillir des détenus. Le procureur général a démarré une enquête sur cette affaire en janvier 2010, mais l'a classée un an plus tard pour des motifs éminemment suspects. Il a notamment fait valoir que les informations recueillies par le bureau du procureur ne pouvaient être rendus publics, au nom du « secret d'État ».

Le rapport publié par Amnesty International sous le titre Unlock the Truth in Lithuania: Investigate Secret Prisons Now a montré que des éléments de preuve essentiels mis au jour par la première enquête n'avaient pas fait l'objet d'investigations dignes de ce nom. Des délégués d'Amnesty International et du Human Rights Monitoring Institute, basé à Vilnius, ont rencontré des représentants du gouvernement en septembre afin de leur demander de rouvrir l'enquête.

Parmi les nouveaux éléments évoqués figuraient les allégations crédibles selon lesquelles Abu Zubaydah, actuellement incarcéré au centre de détention américain de Guantánamo Bay, a été détenu dans une prison secrète de la CIA en Lituanie.

« Nous savons que des personnes ont été torturées dans des centres semblables à ceux qui ont été établis sur le sol lituanien, a expliqué Julia Hall.

« Si des atteintes aux droits humains de cette nature ont également été commises en Lituanie, la population a le droit de le savoir, les victimes ont droit à la vérité et le gouvernement a l'obligation de traduire en justice les responsables présumés. Le refus du procureur d'enquêter sur le rôle qu'à joué son pays dans le programme de détentions secrètes mis en œuvre par la CIA constitue un regrettable manquement à ses obligations et une grave violation des engagements de la Lituanie en matière de droits humains. »

Pour en savoir plus :

Lituanie : l'enquête sur les prisons secrètes doit être rouverte (présentation de rapport, 29 septembre 2011)
Unlock the truth in Lithuania: Investigate secret prisons now (rapport, 29 septembre 2011)
Unlocking the truth about Lithuania’s secret prisons (blog, 29 septembre 2011)

Thème

Détention 
Disparitions et enlèvements 
Torture et mauvais traitements 

Pays

Lituanie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

Campagnes

Pas de sécurité sans droits humains 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »