Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

18 mai 2011

La découverte de migrants au Mexique révèle des conditions effroyables

La découverte de migrants au Mexique révèle des conditions effroyables

La découverte de plus de 500 migrants en situation irrégulière auxquels des passeurs faisaient traverser clandestinement le Mexique dans des conditions sordides illustre l'absence de protection adéquate pour les milliers de personnes passant par le pays dans ces conditions chaque année, a déclaré Amnesty International mercredi 18 mai.

La police du Chiapas, dans le sud du Mexique, a intercepté mardi 17 mai deux camions transportant 513 migrants, dont 32 femmes et quatre enfants, originaires d'Amérique centrale, des Caraïbes et d'Asie, entassés dans les remorques.

Le bureau du procureur de l'État a annoncé dans le cadre de cette affaire l'arrestation de six individus, notamment les chauffeurs, soupçonnés d'être des passeurs clandestins.

« Si c'est une bonne nouvelle que les autorités mexicaines aient intercepté ces camions et qu'une enquête soit en cours, les conditions épouvantables endurées par ces migrants mettent en évidence la vulnérabilité de dizaines de milliers de migrants en situation irrégulière passant par le Mexique chaque année », a déclaré Susan Lee, directrice du programme Amérique d'Amnesty International.

« Les autorités mexicaines doivent en faire plus pour protéger les nombreuses personnes s'engageant dans ce qui constitue l'un des périples les plus dangereux du monde dans l'espoir d'une vie meilleure. »

Selon certaines sources officielles, ces migrants comptaient se rendre aux États-Unis, où ils avaient chacun accepté de verser 7 000 dollars américains (environ 4 900 euros) à leurs passeurs présumés. Les migrants ont souffert du manque d'air et d'eau durant le trajet, car les deux remorques étaient bondées – 240 personnes voyageaient dans l'une et 273 dans l'autre.

Les dizaines de milliers de migrants en situation irrégulière traversant le Mexique chaque année sont en butte aux graves violations commises par des bandes criminelles organisées, telles que des enlèvements, des menaces et des agressions.

Amnesty International a signalé que beaucoup d'entre eux risquent également d'être victimes d'abus de la part des autorités mexicaines, tels que le recours excessif à la force et la détention arbitraire. Parce que le statut des migrants au regard du droit est inexistant, il est extrêmement difficile pour eux d'obtenir que leurs plaintes soient traitées comme il se doit et il est rare que les auteurs des violations dont ils sont victimes aient à rendre des comptes.

L'organisation a demandé au gouvernement mexicain de mettre en place une équipe spéciale afin de coordonner des actions visant à protéger les migrants en situation irrégulière au Mexique et à traduire en justice les responsables présumés d'atteintes aux droits humains.

« Les migrants en situation irrégulière doivent être autorisés à signaler des violations sans avoir à craindre d'être expulsés ou rapatriés, et les autorités mexicaines doivent recueillir et rendre publiques des données officielles exactes sur les abus perpétrés contre les migrants, dont les homicides avec violence et les disparitions », a ajouté Susan Lee.

« C'est au prix d'un effort sérieux et coordonné que les autorités mexicaines seront en mesure de protéger les migrants des nombreuses menaces auxquelles ils sont confrontés. »

Pour en savoir plus :

Mexique : les multiples violences subies par les migrants représentent une « crise des droits humains » (nouvelle, 28 avril 2010)
Mexique. Des victimes invisibles. Protégez les migrants au Mexique (rapport, 28 avril 2010)

Thème

Exigeons la dignité 
Pauvreté 
Réfugiés, personnes déplacées et migrants 

Pays

Mexique 

Région ou pays

Amériques 

Campagnes

Exigeons la dignité 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »