Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

8 février 2008

Des miliciens attaquent des villes de l’ouest du Darfour

Des miliciens attaquent des villes de l’ouest du Darfour
Des troupes de miliciens soutenues par l'armée ont attaqué les villes de Sirba et d’Abu Suruj, dans l’ouest du Darfour. Les milices janjawids, qui se déplacent à cheval et à bord de véhicules motorisés, ont lancé leur offensive contre ces deux villes vendredi matin avec l’appui des forces armées soudanaises.

D’après des habitants de la région, neuf appareils militaires des forces armées soudanaises – deux MIG, deux Antonov et cinq hélicoptères – ont survolé le secteur. Les attaques ont débuté à dix heures et se sont poursuivies jusqu'à la tombée de la nuit.

Un grand nombre de personnes déplacées qui fuyaient des attaques contre d’autres sites sont venues grossir la population civile de Sirba et d’Abu Suruj. Le Mouvement pour la justice et l'égalité (MJE), un groupe armé du Darfour opposé au gouvernement soudanais, a pris le contrôle de ce secteur en décembre 2007. On ignore si des combattants du JEM s’y trouvent toujours.

Les combattants du JEM prennent souvent position dans des zones civiles. Invariablement, les attaques menées par les Janjawids et les forces armées soudanaises frappent sans discrimination les civils et les groupes armés. Le 24 janvier, les Janjawids et les forces de l’armée soudanaise ont attaqué sans discernement la ville de Saraf Jidad, non loin d’Abu Suruj. Environ 24 personnes, des paysans pour la plupart, ont été tuées, y compris le fursha (chef local).

Cette attaque a valeur de test pour la mission hybride de l’Union africaine et des Nations unies au Darfour (MINUAD) qui a pris le relais de la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS) le 31 décembre 2007 et qui a pour mission de protéger les civils au Darfour.

Amnesty International exhorte la MINUAD à faire immédiatement le nécessaire pour garantir la sécurité de tous les civils dans le secteur de Sirba et d’Abu Suruj.

« Le Conseil de sécurité, qui doit discuter de la MINUAD vendredi, devrait appeler le gouvernement du Soudan à respecter le droit international humanitaire et à veiller à ce que les civils soient protégés en toutes circonstances, et demander au MJE de ne pas mettre en danger les civils en positionnant des hommes armés dans des zones civiles », a déclaré Tawanda Hondora, directeur adjoint du Programme Afrique d’Amnesty International.

Thème

Conflit armé 
Groupes armés 
Crimes contre l'humanité et crimes de guerre 
Équipement militaire, de sécurité et de police 
Réfugiés, personnes déplacées et migrants 

Pays

Soudan 

Région ou pays

Afrique 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »