Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

3 avril 2013

France. Les nouvelles expulsions forcées de Roms sont «honteuses»

France. Les nouvelles expulsions forcées de Roms sont «honteuses»
Un campement informel de Roms en région parisienne.

Un campement informel de Roms en région parisienne.

© Amnesty International


Expulser des centaines de personnes sans leur offrir d'assistance ni de logement de remplacement adapté est un acte honteux et impitoyable qui fait fi des obligations internationales de la France en matière de droits humains.
Source: 
Marek Marczyński, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International

Mercredi 3 avril au matin, plus de 200 personnes, pour la plupart des Roms de Roumanie, ont été expulsées de force d'un campement informel dans la banlieue de Paris, une mesure qu'Amnesty International a qualifié de honteuse et d'impitoyable.

Vers 7h00 du matin, la police a chassé 230 personnes environ des cabanes et caravanes dans lesquelles elles vivaient à Ris-Orangis, dans la banlieue parisienne, en invoquant des raisons de sécurité et de santé publique. Cette expulsion est la dernière en date d'une nouvelle série d'expulsions forcées de Roms qui ont eu lieu en France au cours des dernières semaines.

« Expulser des centaines de personnes sans leur offrir d'assistance ni de logement de remplacement adapté est un acte honteux et impitoyable qui fait fi des obligations internationales de la France en matière de droits humains », a déclaré Marek Marczyński, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

Les personnes vivant là ont eu 24 heures pour quitter les lieux, sans qu'un logement de remplacement approprié ne leur ait été proposé.

Selon certaines informations, seules 38 personnes auraient bénéficié d'une aide pour être relogées et trouver un emploi. Des militants sur place ont indiqué que les seules solutions d'urgence qui avaient été proposées nécessitaient que les familles soient séparées, ce qu'elles ont refusé.

Amnesty International avait écrit en février et en mars au maire de Ris-Orangis au sujet de ces personnes mais n'avait pas reçu de réelle réponse autre qu'une proposition de réunion après les expulsions. En mars, l'organisation avait également fait part au ministre de l'Intérieur de ses préoccupations au sujet des expulsions forcées.

Des responsables locaux ont indiqué que 12 familles avaient été acceptées dans un projet temporaire d'intégration à Ris-Orangis.

Un prêtre a accueilli dans une église entre 30 et 40 personnes expulsées jusqu'à ce que la police les escorte vers un refuge temporaire, qui ne pouvait pas abriter tout le monde. Dans la journée, un grand nombre des personnes expulsées ne savaient pas où elles allaient dormir le soir.

« Il est aberrant que les autorités locales en France continuent d'expulser de force des Roms en invoquant la santé et la sécurité de ces personnes alors que celles-ci sont inévitablement confrontées à des conditions de vie encore pires une fois qu'elles ont été déplacées, a déclaré Marek Marczyński En fait, un grand nombre d'entre-elles deviennent des sans-abri. »

« Le gouvernement français doit balayer devant sa porte et faire cesser toutes ces expulsions forcées. »

Un rapport d'Amnesty International publié en 2012 sous le titre Chassés de toutes parts : les expulsions forcées de Roms en Île-de-France examine les conditions précaires de logement auxquelles les Roms sont confrontés en France, et s'intéresse plus particulièrement aux expulsions forcées en région parisienne.

Participez à la campagne Ici et maintenant, droits humains pour les Roms ! et luttez pour que les Roms obtiennent l'égalité et le respect de leurs droits !

Pays

France 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

Thème

Roma Rights 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
11 août 2014

Les familles de milliers de civils afghans tués par les forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan ont été privées de justice, écrit Amnesty International dans un nouveau... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »