Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

20 mai 2013

La marche des fiertés en Moldavie : un moment historique qui devra se répéter

La marche des fiertés en Moldavie : un moment historique qui devra se répéter
Environ 100 personnes ont participé à la toute première marche des fiertés LGBTI en Moldavie.

Environ 100 personnes ont participé à la toute première marche des fiertés LGBTI en Moldavie.

© Amnesty International


Si le mouvement LGBTI peut s’épanouir librement, une société plus tolérante s’ensuivra.
Source: 
David Diaz-Jogeix, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

Les autorités moldaves doivent faire en sorte que la marche des fiertés qui a eu lieu dimanche 19 mai dans la capitale, Chişinău, soit la première de nombreuses autres et donne lieu à d’autres mesures destinées à lutter contre la discrimination homophobe, a déclaré Amnesty International.

Environ 100 personnes ont participé à un défilé de la fierté des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), le premier événement de ce genre en Moldavie.

La marche, organisée par Gender Doc Moldavie, une ONG nationale travaillant sur la thématique LGBTI, a été arrêtée prématurément en raison de menaces de contre-manifestants.

« C’est un jour mémorable pour les droits LGBTI en Moldavie. Maintenant, les autorités doivent publiquement soutenir ces marches et permettre qu’il y ait d’autres événements de ce genre à l’avenir », a déclaré David Diaz-Jogeix, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

« La fin abrupte de cette marche montre que beaucoup reste à faire dans la lutte contre les discriminations en Moldavie. Si le mouvement LGBTI peut s’épanouir librement, une société plus tolérante s’ensuivra. »

La marche de dimanche s’est passée dans le calme mais a été interrompue après que des contre-manifestants eurent découvert le lieu de l’événement.

Avant le défilé, un évêque orthodoxe de la ville de Balti a appelé les prêtres, des anciens combattants de l’Afghanistan et des habitants de Chişinău à contrer cet événement.

Environ un millier de contre-manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville le dimanche pour protester contre la marche et la loi relative à l’égalité des droits – une loi contre la discrimination entrée en vigueur en janvier.

Amnesty International a appelé les autorités moldaves à modifier la loi de sorte qu’elle élimine les discriminations fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans tous les domaines de la vie.

Dans le pays, la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle est explicitement interdite dans le domaine de l’emploi, mais la discrimination fondée sur l’identité de genre n’est pas explicitement interdite par la loi.

«Les autorités doivent reconnaître publiquement la gravité des discriminations contre les personnes LGBTI et la nécessité de prendre des mesures concertées pour y faire face », a déclaré David Diaz-Jogeix.

« Cela signifie, entre autres, condamner les propos homophobes émanant de personnalités politiques ou des membres du public. »

Les organisateurs ont dû changer le lieu de cette marche trois jours avant l’événement en raison de la crainte de contre-manifestations. Le parcours définitif n’a été convenu que samedi, après des avertissements de la police concernant la sécurité.

L’année dernière, les conseils locaux de Balti, les villages de Chetris et Hiliuti du district de Falesti et le district d’Anenii Noi ont pris des mesures ouvertement discriminatoires visant à interdire toute forme de promotion des droits des personnes LGBTI. Une seule instance locale a abrogé sa décision, sur intervention d’un médiateur.

Le 12 juin, la Cour européenne des droits de l’homme a estimé que l’interdiction d’une manifestation de personnes LGBTI à Chişinău, en mai 2005, constituait une violation du droit à la liberté de réunion et du droit de ne pas faire l’objet de discriminations.

Thème

Discrimination 
Liberté d'expression 
Orientation sexuelle et identité de genre  

Pays

Moldavie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

Suivre #Moldova @amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

18 septembre 2014

Les policiers et les militaires nigérians torturent couramment des hommes, des femmes et des adolescents – parfois âgés de seulement 12 ans – au moyen de diverses méthodes... Pour en savoir plus »

04 septembre 2014

Depuis plusieurs années, Amnesty International enquête et recueille des éléments de preuve sur la torture au Mexique. Voici quelques-uns des faits les plus troublants. 

Pour en savoir plus »
23 septembre 2014

Le commerce, la fabrication et l’exportation des instruments de torture par des entreprises chinoises, en plein essor, alimentent les violations des droits humains en Afrique... Pour en savoir plus »

02 septembre 2014

Les poursuites engagées par les autorités turques contre des personnes les ayant critiquées sur Twitter mettent en évidence la profonde hypocrisie du pays hôte du Forum sur la... Pour en savoir plus »

03 septembre 2014

La décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par des militants de l’État islamique est le dernier en date d’une série de crimes de guerre perpétrés par le groupe... Pour en savoir plus »