Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

11 juillet 2012

Le Mexique doit enquêter sur la disparition forcée de trois agriculteurs

Le Mexique doit enquêter sur la disparition forcée de trois agriculteurs
Leurs proches pensent que ces trois disparitions font partie d'une campagne de harcèlement menée par la police locale.

Leurs proches pensent que ces trois disparitions font partie d'une campagne de harcèlement menée par la police locale.

© DR


Les autorités doivent mener dans les meilleurs délais une enquête exhaustive et impartiale sur ces trois disparitions, fournir des informations sur le lieu où se trouve chacun de ces hommes ou sur ce qu'il est advenu d'eux, et amener les responsables à répondre de leurs actes.
Source: 
Rupert Knox, chargé de recherches sur le Mexique à Amnesty International

Les autorités mexicaines doivent ouvrir une enquête exhaustive sur la disparition forcée présumée de trois membres d'une même famille d'agriculteurs dans l'État du Michoacán, dans l'ouest du Mexique, a déclaré Amnesty International ce mercredi 11 juillet.

Ces hommes, tous membres de la famille Orozco Medina, dans la localité de Nuevo Zirosto, ont été emmenés par des hommes armés qui appartiendraient aux forces de sécurité, ou qui agiraient avec leur consentement, à des moments distincts entre juillet 2008 et mai 2012. Personne ne les a revus depuis. Les autorités nient les détenir.

Leurs proches pensent que ces disparitions font partie d'une campagne de harcèlement menée par la police locale depuis 2007 afin de les contraindre à abandonner leurs terres.

« Les autorités doivent mener dans les meilleurs délais une enquête exhaustive et impartiale sur ces trois disparitions, fournir des informations sur le lieu où se trouve chacun de ces hommes ou sur ce qu'il est advenu d'eux, et amener les responsables à répondre de leurs actes », a déclaré Rupert Knox, chargé de recherches sur le Mexique à Amnesty International.

« Elles doivent aussi protéger tous les autres membres de la famille Orozco Medina qui risquent apparemment de subir des manœuvres de harcèlement, d'être illégalement placés en détention, enlevés ou victimes d'une disparition forcée. »

Moisés Orozco Medina a disparu le 22 mai 2012. Il a envoyé à sa sœur un SMS qui lui demandait d'aller chercher de l'aide auprès de la police fédérale judiciaire car des agents de la police municipale essayaient de l'emmener. Personne n'a revu cet homme depuis et on ignore toujours où il se trouve.

Le frère de Moisés, Leonel Orozco Medina, a disparu en avril 2009. Des témoins disent l'avoir vu se faire arrêter par des hommes armés portant l'uniforme de l'Agence fédérale d'investigation (AFI).

La famille a officiellement porté plainte auprès du bureau du procureur général de l'État du Michoacán, mais on a refusé de lui fournir des informations sur cette affaire ou de la laisser consulter le dossier de sa plainte.

En juillet 2008, six individus armés sont entrés de force au domicile des Orozco Medina et ont enlevé Leonel Orozco Ortíz, le père de Moisés Orozco Medina. Personne ne l'a revu depuis et une plainte a été officiellement déposée auprès du bureau du procureur général de l'État du Michoacán.

Amnesty International estime que, au vu des informations reçues concernant l'implication d'agents de l'État ou de personnes ou de groupes de personnes agissant avec l'autorisation, le soutien ou l'assentiment de l'État, il pourrait s'agir dans ces trois affaires d'une disparition forcée. La disparition forcée constitue un crime de droit international et, dans certains cas, un crime contre l'humanité.

Thème

Groupes armés 
Disparitions et enlèvements 

Pays

Mexique 

Région ou pays

Amériques 

Suivre #mexico @amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »