Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

15 juin 2012

Amnesty International rend hommage à Lord Archer of Sandwell

Amnesty International rend hommage à Lord Archer of Sandwell
Peter Archer, membre fondateur du premier comité d'Amnesty International.

Peter Archer, membre fondateur du premier comité d'Amnesty International.

© Amnesty International


L'engagement de Peter en faveur des droits humains et d'Amnesty International, sur une période aussi longue, va grandement manquer au mouvement. Nous lui en sommes éternellement reconnaissants.
Source: 
Kate Allen, directrice de la section britannique d'Amnesty International
Date: 
Ve, 15/06/2012

Amnesty International a rendu hommage vendredi 15 juin à Lord Archer of Sandwell CR, député travailliste et avocat, décédé le 14 juin 2012 à l'âge de 85 ans. Il était l'un des membres fondateurs de l'organisation de défense des droits humains.

S'il n'a pas pris directement part au lancement d'Amnesty International en mai 1961, Peter Archer fut membre fondateur du premier comité d'Amnesty International, en compagnie de Peter Benenson, Louis Blom-Cooper, Eric James et Peggy Crane, et présida un temps le mouvement au début des années 1960.

Il a prêté un soutien indéfectible à l'organisation tout au long de sa vie.

Kate Allen, directrice de la section britannique d'Amnesty International, qui a rencontré Peter Archer à diverses reprises, a déclaré :

« Peter Archer a soutenu Amnesty International tout au long de ses 50 années d'existence et a toujours trouvé le temps de m'apporter, ainsi qu'à mes collègues, les conseils et l'appui dont nous avions besoin. Il a appuyé avec ténacité notre appel en faveur de la création du tout premier Centre d'action pour les droits humains, qui a ouvert ses portes à Shoreditch début 2005.

« L'engagement de Peter en faveur des droits humains et d'Amnesty International, sur une période aussi longue, va grandement manquer au mouvement. Nous lui en sommes éternellement reconnaissants. »

Louis Blom-Cooper, l'un des cofondateurs du tout premier comité d'Amnesty International, a indiqué :

« Collègue proche et ami, Peter était un contradicteur des plus agréables du Barreau anglais, déployant toujours dans ses plaidoiries une touche de droits humains fondés sur des principes. »

Originaire du Pays noir (Black country), dans les Midlands de l'Ouest, Lord Archer était issu d'un milieu modeste. Il a quitté l'école à 16 ans pour travailler comme clerc au ministère de la Santé.

À l'âge de 18 ans, il a été enrôlé de force pour travailler dans une mine de charbon du secteur, où il a passé quatre années, avant d'entamer des études de droit par correspondance en 1948.

Ardent défenseur des droits humains en tant qu'avocat, député travailliste et pair du royaume, il a contribué à l'abolition totale de la peine de mort au Royaume-Uni en ajoutant l'amendement 36 à la Loi relative à la criminalité et au trouble à l'ordre public de 1998.

Ayant rallié le Parti travailliste en 1947, il s'est présenté en 1959 dans la circonscription de Hendon South. Après une seconde tentative infructueuse en tant que candidat travailliste à Brierley Hill en 1964, il est devenu député en 1966 de Rowley Regis and Tipton, dans les Midlands de l'Ouest d'où il était originaire. Il fut député de Warley West de 1974 à 1992.

Il comptait parmi les membres d'un groupe informel avec qui le fondateur d'Amnesty International Peter Benenson a débattu de l'idée d'une « campagne » avant de lancer le mouvement en mai 1961.

Infatigable voyageur lorsqu'il s'agissait de protéger les droits fondamentaux, il a représenté le Royaume-Uni aux Nations unies en 1969.

Il fut membre du premier comité sur la ligne de conduite d'Amnesty International, avant de présider la section britannique de 1971 à 1974.

En 1974, après la constitution d'un gouvernement travailliste, il est devenu conseiller juridique de la Couronne, poste qu'il a occupé jusqu'au changement de gouvernement en 1979.

En 1992, il est entré à la Chambre des Lords, où il a siégé en tant que pair travailliste.

Pas plus tard qu'en 2010, Lord Archer portait devant la Chambre des Lords des questions au nom d'Amnesty International, telles que camp Ashraf en Irak et la Cour pénale internationale (CPI).

Lord Archer of Sandwell laisse dans le deuil sa femme, Margaret Smith, avec qui il s'est marié en 1954, et leur fils.

Thème

Militants 
AI@50 

Pays

Royaume-Uni 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

10 juillet 2014

Amnesty International rend publics les noms de certaines des personnes soupçonnées d’avoir ordonné ou commis les atrocités qui se déroulent actuellement en République... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

17 juin 2014

Les violences évoquant un lynchage infligées en banlieue parisienne à un adolescent rom aujourd’hui dans le coma comptent parmi plusieurs crimes commis récemment contre des... Pour en savoir plus »

07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »