Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

26 juillet 2013

Russie. Libération conditionnelle refusée pour la deuxième chanteuse des Pussy Riot

Russie. Libération conditionnelle refusée pour la deuxième chanteuse des Pussy Riot
Plus de 100 musiciens du monde entier ont appelé les autorités russes à libérer immédiatement les membres du groupe Pussy Riot.

Plus de 100 musiciens du monde entier ont appelé les autorités russes à libérer immédiatement les membres du groupe Pussy Riot.

© Amnesty International/Imran Uppal


En deux jours, deux jeunes artistes ont une nouvelle fois été privées de liberté alors qu’elles n’auraient jamais dû être arrêtées en premier lieu.
Source: 
Natalia Priloutskaïa, de l’équipe Russie d’Amnesty International.

Une cour d’appel russe a décidé de garder une deuxième membre du groupe punk Pussy Riot derrière les barreaux. Cette décision confirme à nouveau les glissements dangereux du pays vers une plus grande répression de la liberté d’expression, a déclaré Amnesty International.

« En deux jours, deux jeunes artistes ont une nouvelle fois été privées de liberté alors qu’elles n’auraient jamais dû être arrêtées en premier lieu », a déclaré Natalia Priloutskaïa, de l’équipe Russie d’Amnesty International.
 
Vendredi 26 juillet, la Cour suprême de la République de Mordovie a rejeté la demande de libération conditionnelle de Nadejda Tolokonnikova, âgée de 23 ans, car cette dernière refuse d’admettre sa culpabilité pour « hooliganisme » et a été réprimandée par deux fois dans le camp de détention où elle est emprisonnée depuis l’année dernière.

Nadejda Tolokonnikova maintient qu’elle est innocente et dit qu’elle persistera à faire appel de sa condamnation, en s’adressant à la Cour suprême de Russie si nécessaire.

Le 24 juillet, le tribunal régional de Perm avait confirmé une décision antérieure refusant la libération conditionnelle de Maria Alekhina, âgée de 25 ans, une autre Pussy Riot.

Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina et Ekaterina Samoutsevitch, trois membres du groupe féminin Pussy Riot, ont été accusées de « hooliganisme motivé par la haine religieuse » après avoir chanté un morceau protestataire dans la principale cathédrale orthodoxe de Moscou, en février 2012. Les trois jeunes femmes ont été ensuite condamnées à deux ans d’emprisonnement dans un camp de détention. Ekaterina Samoutsevitch a ensuite vu sa peine commuée en sursis et a été libérée.
 
« Ces chanteuses ont été arrêtées uniquement pour avoir exprimé pacifiquement leurs convictions. Amnesty International les considère comme des prisonnières d’opinion. Les autorités russes doivent libérer Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova immédiatement et sans condition, et annuler la condamnation prononcée contre elles et Ekaterina Samoutsevitch », a déclaré Natalia Priloutskaïa.

« Les autorités russes doivent comprendre que les temps ont changé. Il est impossible de supprimer la liberté d’expression et de museler la société civile. La Russie est un acteur majeur de la scène mondiale. Ses autorités doivent respecter les obligations du pays en matière de défense et de promotion des droits humains ».

Plus tôt cette année, les autorités russes ont rejeté les demandes présentées par Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, qui souhaitaient une libération anticipée afin de pouvoir s’occuper de leurs jeunes enfants.
 
À la veille des audiences en appel de cette semaine, plus de 100 musiciens de renommée internationale et quelque 35 000 militants du monde entier ont appelé à la libération immédiate des membres du groupe Pussy Riot.

Thème

Militants 
Liberté d'expression 

Pays

Russie 

Région ou pays

Europe et Asie centrale 

Nouvelles

15 décembre 2014

Militante exemplaire, Maria Shongwe a surmonté un certain nombre d’obstacles auxquels sont confrontées de nombreuses femmes et jeunes filles en Afrique du Sud, notamment... Pour en savoir plus »

16 décembre 2014

Chelsea Manning purge une peine de 35 ans de prison pour avoir communiqué des informations confidentielles du gouvernement américain au site Internet Wikileaks. Depuis sa... Pour en savoir plus »

08 décembre 2014

Une démarche généreuse a transformé l’ouvrière chinoise Liu Ping en militante anticorruption acharnée. Liao Minyue, sa fille, raconte ce qui s’est passé.

 

Pour en savoir plus »
11 décembre 2014

Le commandant de sous-marin John Remø prenait soin de dissimuler toutes les preuves, cachant les vêtements de femme à la cave. Ce n’est qu’au bout de 30 ans que le... Pour en savoir plus »

12 décembre 2014

L’avocat Mohammed al Roken a été condamné à 10 ans d’emprisonnement en juillet 2013 à la suite d’une vague de répression contre les militants politiques et les... Pour en savoir plus »